Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Un laboratoire - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Sciences et tech

Dévier les drones, protéger contre l’espionnage: les innovations d’Interpolitex-2021 – photos

© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
S'abonner
Exclusif
Une "grande oreille" pour détecter des drones, un point de contrôle unique au monde, un coffret protégeant contre l'espionnage, ou un gilet pare-balles capable de s’adapter à tout environnement de maintien de l'ordre figurent parmi les objets montrés lors du salon international dédié aux systèmes de sécurité Interpolitex-2021 à Moscou.
À l’aide de l’intelligence artificielle, il est possible aujourd’hui de se protéger contre l'espionnage, de faire dévier un drone de sa trajectoire, ou d’empêcher le vol des données. Plusieurs entreprises de premier plan ont présenté leurs innovations de haute technologie dans le cadre du salon international des moyens de sécurité Interpolitex-2021 qui s’est tenu du 19 au 22 octobre à Moscou. Cette année, il était axé sur le numérique.
Parmi d’autres objets, une simple boîte marron ressemblant à un coffret ordinaire. En réalité, il s’agit d’un appareil capable de couper tout signal de téléphone portable. Ainsi, les détails de toute conversation qui a eu lieu dans une pièce où les smartphones ont été placés dans ce dispositif ne pourront fuiter.
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
Un gilet pare-balles moderne et polyvalent conçu pour accomplir un large éventail de missions, baptisé "Taktika", était exposé par le géant russe de l’exportation d’armements Rosoboronexport.
Sa caractéristique unique est sa capacité à s'adapter à tout environnement de maintien de l'ordre. Un ensemble d'inserts balistiques amovibles et un design ergonomique offrent une protection fiable et une gamme étendue d'équipements supplémentaires, de sorte que le vêtement peut être facilement modifié pour répondre à des besoins spécifiques. Le policier sélectionne le niveau de protection requis, qui est assuré par les inserts balistiques amovibles. Le modèle de base avec blindage avant, arrière et latéral peut être doté d'inserts balistiques amovibles de niveau II à V.
© Sputnik . Ramil SitdikovInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
Le système robotique d'inspection baptisé Scarabey est conçu pour la collecte rapide d'informations audio et vidéo dans des zones difficiles d'accès et dangereuses. Ces éléments sont transmis par liaison radio à une unité de vidéosurveillance et de contrôle à distance.
© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021

Pour lutter les drones

Les drones sont devenus largement accessibles aujourd’hui et peuvent être utilisés non seulement dans le domaine militaire, mais par les civils dans des buts variés, dont certains sont parfois illégaux. L’usage de ces appareils s’étend de la surveillance à distance d’un individu ou d’un objet au transport de différents éléments.
Kaspersky Lab, une société russe spécialisée en sécurité informatique, a créé le système de détection et de lutte contre les drones nommé Kaspersky Antidrone. Il comprend la détection par radar, celle par radiofréquence et l'identification visuelle à l'aide d'un réseau neuronal. Ce genre de technologie intéresse plus souvent les aéroports, ainsi que les organisateurs de grands événements publics et les stades.
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021

Une "grande oreille" capable d’entendre les drones

Dans une interview à Sputnik, le constructeur principal du module de reconnaissance acoustique "Ataka-Chorokh", Dmitri Zolotykh, a expliqué que ce module est capable d’entendre des drones grâce à des microphones très sensibles. Même les appareils qui volent en mode silencieux ne peuvent échapper à ce dispositif innovant du groupe de recherche et de production russe Almaz, ajoute-t-il.
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
Lorsqu'il détecte la présence d’un drone, le module coupe le signal de sa cible qui se pose alors au point où il a été intercepté. Ce module pourrait notamment être utilisé dans les centres pénitentiaires et les prisons, où les drones servent parfois à transporter illégalement objets ou substances interdits aux détenus.
"Ataka-Chorokh" distingue les bruits différents grâce à l’intelligence artificielle. Il est doté d’un réseau neuronal qui peut identifier des sons en les reliant à certains objets ou actions.
En outre, le module a passé l’inspection des règles sanitaires et épidémiologiques et peut désormais être acquis par toute personne civile qui souhaiterait l’utiliser chez lui.
Des recherches sont en cours afin d’apprendre à ces appareils à reconnaître d’autres sons, dont les cris "Au secours!", des rassemblements de masse, des tirs, des bruits d'accidents, etc., a ajouté le constructeur. Dans ce cas, le module pourra être utilisé par les forces de sécurité municipales oudétecter des zones problématiques pour alerter les services spécialisés qui pourront alors plus vite réagir à des situations de détresse. Dmitri Zolotykh a souligné qu’il espérait présenter la nouvelle version à l’Interpolitex de l’année prochaine.

Point de contrôle unique au monde

Unique au monde, un point de contrôle modulaire a été exposé lors d’Interpolitex-2021 par l’entreprise russe Ira-Engineering.
"Il est équipé d'une caméra thermique intégrée qui mesure la température corporelle d'une personne, d'un détecteur de métaux, d'un analyseur d'explosifs et de drogues qui détecte les traces de produits chimiques interdits, d'un moniteur de radiations intégré et d'un système de contrôle d'accès. Avant même son passage, il mesure la température d'une personne, vérifie qu'elle n’a pas de métal ou de traces de substances interdites, et vérifie également son niveau de radiation", détaille à Sputnik Andreï Kartchevski, directeur adjoint de l’entreprise qui l’a conçu.
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
Vantant son exclusivité, il relève que ses concurrents étrangers sont habituellement composés de plusieurs modules, alors que l’innovation russe propose un point de contrôle modulaire, "en une seule structure".
"Il s'agit du seul complexe au monde, à ce jour, qui est assemblé sur 1,5 mètre carré et qui effectue un contrôle complet d'une personne, l'examinant sur cinq facteurs avant de la laisser passer. Il n'existe pas encore de tels appareils dans le monde. Les développements étrangers occupent une grande surface et il s'agit généralement d'objets isolés qui sont installés séparément et qui, à certains endroits, sont connectés, à d'autres non, et qui fonctionnent chacun de leur côté."
© Sputnik . Julia BelyakovaInterpolitex-2021
Interpolitex-2021 - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
Interpolitex-2021
Le point de contrôle présenté n’est en aucun cas dangereux pour la santé, détaille-t-il, car il s’agit "de radiations électromagnétiques de basse fréquence".
Parmi les pays qui s’intéressent plus que les autres à cette innovation figurent l’Inde, le Pakistan, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan, précise Andreï Kartchevski.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала