Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

La Turquie déploierait des troupes en Syrie en vue d’une offensive contre les Kurdes

© Sputnik . Mikhaïl Alaeddin / Aller dans la banque de photosLa province syrienne d'Idlib
La province syrienne d'Idlib  - Sputnik France, 1920, 28.10.2021
S'abonner
La Turquie a déployé des centaines de soldats supplémentaires dans le nord de la Syrie en vue d'une offensive longuement suspendue contre les forces kurdes soutenues par les États-Unis, selon des médias. Plus de 200 véhicules turcs avec des armes et munitions y auraient été transférés.
La Turquie prépare une offensive contre les Kurdes dans l’ouest du gouvernorat syrien d’Idlib, rapportent les agences Bloomberg et Sana en se référant à leurs sources.
L’agence officielle syrienne Sana fait état de l’entrée dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 octobre dans le nord-ouest du gouvernorat "de plus de 200 véhicules appartenant aux forces d’occupation turques chargés d’armes, de munitions et de matériel logistique".
Selon les sources de l’agence, l’objectif est de "renforcer leurs points d’occupation, de fournir un soutien aux réseaux terroristes affiliés au régime turc et d’appliquer ses projets hostiles aux Syriens dans les zones de leur déploiement".
Bloomberg signale pour sa part que la Turquie a déployé des centaines de soldats supplémentaires dans le nord de la Syrie en vue d'une offensive longuement suspendue contre les forces kurdes soutenues par les États-Unis.

Erdogan voudrait que Washington et Moscou pacifient les Kurdes

Deux responsables anonymes ont avancé à l’agence que cette mesure pourrait aider Recep Tayyip Erdogan à renforcer sa popularité en baisse dans son pays et à faire pression sur les États-Unis et la Russie afin qu’ils "pacifient" les Kurdes.
Selon les sources de Bloomberg, l'offensive prévue vise à sceller plus des deux tiers de la frontière turque longue de 910 kilomètres. La Turquie compterait s’emparer de zones au sud de la ville de Kobané pour relier celles sous son contrôle à l'ouest et à l'est de l'Euphrate.
Une autre cible potentielle est la base aérienne de Menagh contrôlée par les Unités kurdes de protection du peuple (YPG).

Erdogan déterminé à combattre le terrorisme sur le territoire syrien

L’agence turque Anadolu a annoncé mercredi 27 octobre que, sur le chemin du retour à l’issue de sa visite en Azerbaïdjan, le Président turc avait déclaré que son pays était "confronté à des menaces terroristes de l’autre côté de la frontière".
"Nous poursuivrons notre lutte contre le terrorisme avec la même détermination" chez nous et de l'autre côté de la frontière, a promis Recep Tayyip Erdogan.
Le 21 octobre, il a réaffirmé sa disposition à poursuivre les combats "dans des endroits critiques" du gouvernorat d’Idlib après une attaque kurde contre des policiers turcs dans la ville syrienne d’Azaz.
Suite à ces déclarations, l’agence Sana a rapporté qu’Ankara avait acheminé vers Idlib un convoi de 31 véhicules militaires chargés d’armes, de munitions et de matériel logistique "pour soutenir les réseaux terroristes".
Alors que Recep Tayyip Erdogan menace Damas d’une nouvelle opération militaire, la Défense turque trouve cependant que la situation à Idlib s’est stabilisée à la suite d’une rencontre entre les Présidents russe et turc.
"Des violations surviennent de temps en temps [à Idlib, ndlr], mais la trêve et la stabilité sont maintenues dans le cadre des mesures appliquées. La situation est devenue plus calme après une rencontre de notre Président avec M.Poutine à Sotchi", a indiqué le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, dans un communiqué publié le 23 octobre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала