Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Voiture de police - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Faits divers

Il percute à mort une septuagénaire avec une trottinette électrique et écope de prison avec sursis

© Photo Pixabay / confessustrottinette électrique
trottinette électrique - Sputnik France, 1920, 14.11.2021
S'abonner
Suite à la mort d'une Grenobloise de 70 ans percutée en juillet dernier par une trottinette électrique, un jeune homme algérien vient d'être condamné à 15 mois de prison avec sursis. Un épisode dramatique de plus dans l'histoire de ce véhicule controversé très à la mode qui ne cesse de poser problème partout dans le monde.
Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné à 15 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire, le 12 novembre, un jeune Algérien de 27 ans. Le condamné circulait sur un trottoir à Grenoble avec une trottinette électrique le 31 juillet lorsqu'il a renversé une femme de 70 ans. Sa chute avait provoqué un grave traumatisme crânien. La victime était décédée quatre jours plus tard, rappelle Le Dauphiné libéré.
L'auteur des faits s'est vu vendredi interdit de conduire pendant un an tout véhicule terrestre à moteur. Lors de l’accident, le prévenu avait également fourni aux secours une fausse identité. Pour cela, le tribunal correctionnel a prononcé une peine de trois mois de prison avec sursis.
Le jeune homme assure de son côté n'avoir pas été "à fond" sur la trottinette bridée à 20 km/h. "Je me rappelle qu'au moment où je la vois, j'essaye de freiner mais c'est déjà trop tard", a-t-il déclaré.

Les règles

Depuis le 25 octobre 2019, le Code de la route reconnaît les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) comme une nouvelle catégorie de véhicules, explique Sécurité routière. Les règles sont essentiellement les mêmes que celles applicables aux vélos, avec certaines spécificités. Ainsi, la conduite d’un EDPM est interdite à toute personne de moins de 12 ans. Il est interdit de circuler sur le trottoir ainsi que de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son, ou d’utiliser le téléphone tenu en main. Pour pouvoir circuler sur la voie publique, la vitesse des engins ne doit pas dépasser les 25km/h.
Les sanctions prévues comportent une amende de 35 euros en cas de non-respect des règles de circulation ou de transport d'un passager, une autre de 135 euros en cas de circulation sur un trottoir sans autorisation ou si l’engin est débridé. L’amende est de 1.500 euros si la vitesse maximale par construction de l'engin est supérieure à 25 km/h. Le fait de pousser ou de tracter une charge avec l'EDPM ou de se faire remorquer est puni de 35 euros d’amende.

Un engin dangereux

Très à la mode ces derniers temps, les trottinettes électriques présentent cependant un danger non négligeable en cas d'exploitation imprudente. Les accidents les impliquant sont de plus en plus fréquents, comme le confirme le dernier rapport de sécurité routière réalisé par la société d’expertise Dekra. Selon celui-ci, en 2019, 630 EDPM ont été impliqués dans des accidents, causant la mort de 10 personnes et en blessant 554.
Entre 2013 et 2018, 1.378 accidents de trottinettes électriques ont été recensés, notamment des collisions sur la route avec des voitures, des scooters ou des vélos, selon Le Parisien. Cette année par exemple, rien que dans les Hauts-de-Seine, un homme percuté par un bus le 25 août est décédé à Clichy et une quadragénaire a été gravement brûlée à Gennevilliers dans l'incendie provoqué par une batterie de trottinette électrique en cours de chargement.

Une interdiction temporaire

La municipalité de Copenhague avait même banni, en octobre 2020, les trottinettes électriques en libre-service qui rendaient difficile la circulation dans la ville, avant de les réintroduire sous de strictes conditions cet automne. Elles ne pourront cependant y être garées que temporairement, sous la surveillance du compteur qui continuera de tourner, relate l'AFP.
Les utilisateurs contrevenant à cette règle et garant leur trottinette en dehors des 240 zones de stationnement seront passibles de l'équivalent de 45 euros d'amende. Selon le responsable des services techniques Jesper Borch, 300 accidents liés aux trottinettes ont été déplorés à Copenhague en 2019. Emboîtant le pas à l'Allemagne et à la France, Singapour avait pour sa part décrété en 2019 l'interdiction des engins sur les trottoirs, rappelle l'AFP.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала