Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Un policier pris à partie au moment d’interpeller un dealer à Nice

© AFP 2021 ALAIN JOCARDUn policier patrouille à Sarcelles dans le Val d'Oise, février 2021
Un policier patrouille à Sarcelles dans le Val d'Oise, février 2021 - Sputnik France, 1920, 16.11.2021
S'abonner
Un groupe d’individus s’en est pris à un policier à Nice pour l’empêcher d’interpeller un trafiquant dans le quartier sensible niçois des Moulins. Deux policiers ont été blessés et deux agresseurs interpellés.
Le 14 novembre des policiers de la compagnie départementale d’intervention (CDI) de Nice étaient en patrouille dans le quartier des Moulins. Lors d’un contrôle de routine, un dealer présumé a tenté de s’échapper, relate Actu17 de source policière.

Un guet-apens?

Suite à une course-poursuite, l’un des agents a été encerclé par un groupe d’individus venus en aide au présumé dealer. Ce dernier et un autre individu faisant partie du groupe ont frappé le policier. Un troisième a tenté de lâcher son chien.
Des collègues arrivés sur place en renfort ont utilisé une grenade lacrymogène pour faire disperser le groupe d’agresseurs. Le policier en question, légèrement blessé, a déposé plainte.

D’autres interpellations

Plus tard dans la journée, les policiers ont retrouvé l’un des auteurs de l’agression qui au moment de son interpellation a mordu un agent.
Le même jour, un autre homme faisant partie du même groupe a également été interpellé. Il est suspecté d’avoir jeté des projectiles sur les fonctionnaires lors des différentes interventions.

"Frapper tous les étages"

Les Moulins fait partie des quartiers niçois en proie au trafic de drogue et qui font régulièrement l’objet d’opérations policières. Fin avril, la police nationale a saisi 15 kilos de drogue lors d’une descente dans le quartier; trois individus ont été interpellés.
Depuis le début de l’année, le parquet de Nice a mis en place une procédure simplifiée pour sanctionner les adolescents travaillant comme guetteurs pour les trafiquants. Cette procédure permet de saisir l’argent et de verbaliser les intéressés si la somme est supérieure à 70 euros, rapporte CNews. Grâce à ce dispositif, dans les premiers six mois de l’année, les forces de l’ordre ont dressé une soixantaine de procès-verbaux et saisi plus de 32.000 euros dans plusieurs quartiers de la ville.
"Cette initiative permet aujourd’hui de frapper tous les étages de la pyramide du trafic", s’est réjoui en juin le maire de Nice, Christian Estrosi, cité par la chaîne.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала