Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Plus de 37.000 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en France

© Sputnik . Oxana BobrovitchCoronavirus à Paris, image d'illustration
Coronavirus à Paris, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 27.11.2021
S'abonner
Le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 en France dépasse 37.000. L’Hexagone se prépare également au Omicron, un nouveau variant du SARS-CoV-2, déjà repéré dans des pays limitrophes.
Ce samedi 27 novembre, la France annonce 37.218 nouveaux cas de SARS-CoV-2, une hausse de presque 3.000 nouvelles infections par rapport à la veille.
La propagation de la cinquième vague du nouveau coronavirus dans le pays fait augmenter la pression sur les infrastructures hospitalières. Le nombre de Français hospitalisés s’élève ce 27 novembre à 9.271, ce chiffre étant en augmentation de 90 personnes depuis hier. Les services de réanimation accueillent 1.617 malades du Covid-19, soit 54 patients de plus que le 26 novembre.
Le bilan des décès en raison du SARS-CoV-2 est complété par 34 morts, pour un total de 118.871 dont 91.959 à l’hôpital et 26.912 en Ehpad.
Quant à la campagne vaccinale, au 25 novembre, selon les autorités sanitaires, la France comptabilise 51,8 millions de primo-vaccinés, soit 77,2% de la population, et 50,8 millions de citoyens complètement immunisés contre le Covid-19, soit 75,6% des Français.

Une nouvelle mutation du coronavirus

Un nouveau variant du SARS-CoV-2, appelé Omicron, est en train de se répandre en Europe.
Ce 27 novembre, deux contaminations par cette souche du nouveau coronavirus ont été détectées en Bavière en Allemagne, et un cas suspect d’infection par Omicron chez un patient venant du Mozambique a été repéré en Italie.
Le Royaume-Uni, qui la veille a fait état de deux cas de contamination par ce nouveau variant, annonce une série de restrictions visant à freiner la propagation de l’Omicron de l’autre côté de la Manche.
En France, "toute personne contact à risque d'un cas possible ou d'un cas confirmé du variant B1.1.529, indépendamment de son statut vaccinal, doit être considérée comme +contact à risque élevé+ et doit ainsi être placée en quarantaine", fait savoir ce samedi 27 novembre le ministère de la Santé.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала