Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus d’un quart des parents renonceront à acheter des cadeaux à leurs enfants pour Noël

S'abonner
Diminution du pouvoir d’achat oblige, de plus en plus de parents doivent se serrer la ceinture pour pouvoir offrir des cadeaux à leurs enfants à l’approche de Noël, selon un baromètre Ifop. Globalement, un tiers des Français font part de leur inquiétude à ce sujet.
Avec la crise sanitaire et la flambée des prix de l’énergie, les fêtes de fin d’année ne seront pas un moment de magie et de joie pour tout le monde. Ainsi, 34% des Français interrogés ont déclaré ne pas "se réjouir" de la période des fêtes de fin d’année, 29% se sentent "attristés" et 28% sont "inquiets", selon un sondage Ifop pour l'association Dons solidaires publié le 2 décembre.
En cause, leur pouvoir d’achat. 57% estiment qu’il a "plutôt diminué" depuis le début de la crise sanitaire, quand 10% ressentent le contraire.

Sacrifices des parents

Dans ce contexte, quelle somme consacrer aux cadeaux de ses enfants? L’année dernière, 36% des parents interrogés par Ifop, ont indiqué vouloir dépenser en moyenne 50-100 euros par cadeau de Noël, quand ils sont 30% à pencher vers moins de 50 euros par cadeau.
Cette année, plus d'un quart des parents (29%) entendent même renoncer à acheter des cadeaux, contre 20% l'an dernier.

"Cette hausse de neuf points est significative, dans un contexte marqué par des tensions sur le pouvoir d'achat et une inflation inédite depuis des années", avance auprès de Franceinfo François Legrand de l'Ifop.

La proportion des parents qui envisagent de se priver d'autres achats pour pouvoir offrir un cadeau à leur enfant a également augmenté: 57% contre 52% en 2020. Enfin, 55% envisagent de préparer de plus petits cadeaux, contre 46% en 2020.

"Cette année, la proportion de parents qui vont faire des concessions pour les cadeaux augmente partout", commente le responsable de l’Ifop, toujours auprès de Franceinfo.

"Quand Noël approche et que les boutiques regorgent de cadeaux, les personnes en situation de fragilité financière n’ont pas toujours la possibilité de les acheter. Une situation qui accentue le sentiment d’exclusion puisque ce renoncement aux achats de cadeaux ne leur permet pas de fêter Noël comme tout le monde", avance Dominique Besançon, déléguée générale de Dons solidaires, association à l’origine du sondage.
Le sondage a été réalisé du 10 au 15 novembreauprès d'un échantillon de 2.003 personnes adultes.

Pouvoir d’achat

En matière de pouvoir d’achat, la France fait mieux que la moyenne européenne: 20.662 euros par habitant, contre 15.055 euros en 2021, selon une étude dévoilée par le groupe GfK début novembre et réalisée avant la flambée des cours de l'énergie.
Malgré ces chiffres, la majorité des Français (80%) ont le sentiment que leur pouvoir d'achat a plutôt eu tendance à se dégrader sur les 12 derniers mois, selon un sondage Odoxa réalisé pour Europe 1 fin novembre. Les raisons principales: la hausse des prix de l'énergie et de certains produits de consommation courante au cours des 18 derniers mois.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала