Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un emploi lui est refusé car il ne correspond pas "aux critères aryens" à Aubenas

© AFP 2021 Pascal Guyot Pôle Emploi
Pôle Emploi - Sputnik France, 1920, 02.12.2021
S'abonner
Lors d’un entretien d’embauche téléphonique, un jeune homme qui devait se déguiser en père Noël à l’occasion des fêtes de fin d’année s'est vu refuser un emploi dans l’Ardèche parce qu’il ne correspondait pas "aux critères aryens".
Un jeune homme inscrit à Pôle Emploi à Aubenas, dans le département de l'Ardèche, trouve récemment une offre d'emploi qui lui plaît. Il devra se déguiser en père Noël et prendre des photos en compagnie d’enfants. Il décide de saisir l’occasion et passe un entretien d'embauche, relate France Bleu.
Il comprend pourtant rapidement qu'il ne convient pas pour le poste, l'employeur souhaitant quelqu'un de plus âgé pour incarner le père Noël. Le jeune homme n’est pas vraiment étonné, avant que son interlocuteur ne rajoute une phrase: "La semaine dernière on a refusé une femme et un noir, vous ne correspondez pas aux critères aryens."
Plaisanterie ou pas, le candidat se sent choqué.
"Je croyais que ces termes, c'était juste dans les livres d'histoire du collège ou du lycée", a-t-il déclaré.
Pôle Emploi explique que toutes les annonces sont contrôlées et que depuis le début de l'année, 3,5% d'entre elles ont été rejetées pour discrimination au niveau national, indique dans ce contexte France Bleu. Pôle Emploi a dit rappeler l'employeur pour lui énoncer que ces propos tombent sous le coup de la loi.

Quelles discriminations?

De telles situations surviennent régulièrement tant en France que dans d’autres pays. Le site luxembourgeois de diffusion d'offres d'emploi, Moovijob, a même dressé une liste des principales discriminations à l’embauche.
Ces dernières sont souvent liées au lieu de résidence du candidat. Toutefois, "il est possible depuis 2014 de ne pas donner d’informations à ce sujet", précise le site. Un autre point régulièrement abordé par les recruteurs auprès des femmes concerne la présence d’enfants dans la famille et l’éventuel projet d’en avoir prochainement. Les hommes se heurtent particulièrement à la discrimination sur des offres d’emploi pour des postes a priori destinés aux femmes, comme dans le secteur médical ou le nettoyage. Les femmes se voient elles refuser des métiers dits "physiques".

"Le résultat est le même"

Nombreuses sont également les discriminations portant sur l’accent et la prononciation, la glottophobie. Le sociolinguiste Philippe Blanchet avait d’ailleurs déclaré à Ouest-France que "la glottophobie [était] une forme de xénophobie".
Il constate que certains accents sont plus méprisés que d’autres en France métropolitaine. Ceux de type méridional, du Pays basque à la Provence en incluant la Corse, sont les seuls à avoir à la fois une connotation positive et négative, car "ils sont considérés comme sympathiques, "chantants", "jolis" et dans le même temps perçus comme "pas sérieux"", avait-il indiqué dans une interview à France culture.
"Mais le résultat est le même, que l’on se moque de vous, gentiment ou pas et qu’en plus on vous refuse éventuellement un emploi."
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала