Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France signe un contrat de vente de 80 avions Rafale avec les Émirats arabes unis

© AFP 2021 Anne-Christine PoujoulatRafale
Rafale - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
Selon l’Élysée, Abou Dhabi va acheter à Paris 80 Rafale. Il s’agit du plus important contrat "d'armement de l'Histoire", signale le porte-parole du ministère français des Armées.
Les Émirats arabes unis ont signé ce vendredi 3 décembre un contrat pour l’acquisition de 80 avions de combat Rafale à l’occasion d’une visite d’Emmanuel Macron à Dubaï, a déclaré l’Élysée.
Outre les Rafale, construits par le groupe français Dassault Aviation, un accord pour l’achat de 12 hélicoptères Caracal a également été conclu.
"Il s'agit d'un aboutissement majeur du partenariat stratégique entre les deux pays", a noté la présidence française dans un communiqué.
Les contrats concernés ont été annoncés à l’issue d’un entretien entre le Président de la République et le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyan.

"Un contrat historique"

En réagissant à cette nouvelle, Florence Parly n’a pas tardé à saluer "un contrat historique" et "un partenariat stratégique plus solide que jamais".
Quant au contrat pour 12 hélicoptères, "produits et assemblés sur le site industriel d’Airbus Helicopters de Marignane", elle l’a qualifié d’"une excellente nouvelle" qui "pérennise des centaines d’emplois".
Au total, cette commande, avec l'achat de 12 hélicoptères Caracal et les éléments associés, représentent un montant de plus de 17 milliards d'euros, d’après l'Élysée.
Selon un communiqué de presse publié ce 3 décembre sur le site de Dassault Aviation, cette vente "est un succès français" pour le directeur-général Éric Trappier, qui a signé l'accord avec Tarek Abdul Raheem Al Hosani, PDG de Tawazun Economic Council.
Le porte-parole du ministère français des Armées affirme quant à lui qu’il s’agit du "plus gros contrat d’armement de l’Histoire" et d’un "partenariat stratégique et militaire très dense".
Cette commande, qui vise à remplacer les 60 Mirage 2000-9 acquis en 1998 par Abou Dhabi, intervient 10 ans après de vaines négociations soutenues par l'ancien Président Nicolas Sarkozy.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала