Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une péninsule glaciaire a disparu dans l’océan Arctique

CC0 / Pexels / Un glacier (Image d'illustration)
Un glacier (Image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
La disparition presque complète d’une péninsule glaciaire a été constatée par les scientifiques du parc national de l'Arctique russe. Ils ont précisé que cette perte de glace avait eu lieu dans l'archipel François-Joseph, en ajoutant qu’il est possible qu’il y ait d’autres changements des contours géographiques dans la région.
Alors que le changement climatique et sa dangerosité pour l’avenir de l’humanité, ainsi que les moyens de le ralentir, sont dernièrement au cœur des discussions à tous les niveaux, y compris lors de la COP26, le personnel du parc national de l'Arctique russe a enregistré la disparition d’une péninsule, indique le site du parc. Ce parc russe fondé en 2009 couvre une surface désertique de l'Arctique, la partie septentrionale de la Nouvelle-Zemble et la terre François-Joseph.
Lors d'un raid autour de l'île Eva-Liv, dans l'archipel François-Joseph, le personnel du parc a constaté que la péninsule qui se termine au cap Mesyatsev avait presque entièrement fondu. Les scientifiques ont inspecté la zone autour de l'île Eva-Liv et ont découvert qu'un détroit de trois kilomètres de large s'était formé au milieu du cap Mesyatsev.
"Des observations ont permis de conclure que le cap était entièrement un glacier, dont le reste est maintenant un morceau de glace qui se trouve sur un haut-fond. La découverte nécessite l'attention du département hydrographique et l'introduction de changements dans les registres", a indiqué le directeur du parc national Alexandre Kirilov par voie de communiqué.
Il a noté que la carte de l'île avait été réalisée il y a plus d’un demi-siècle et qu'elle était désormais dépassée.

Les premiers signes de fonte

Il était estimé qu’ils fallait plus d’un an au glacier pour fondre. Les premiers rapports indiquant que la péninsule avec le cap Mesyatsev s'était séparée de l'île Eva-Liv avaient déjà été faits en 2017.
"Ces informations ont été confirmées. Une preuve de cette fonte de la péninsule est la photo et la vidéo prises depuis un quadrirotor par Alexandra Barymova du Centre de recherche marine de l’université d’État de Moscou, qui les a partagées avec nous", a expliqué Eugeniï Ermolov, chef du département de la préservation du patrimoine historique et culturel du parc national de l'Arctique russe.
En raison du changement climatique, les contours des glaciers de la terre François-Joseph changent rapidement.
En 1894, Fridtjof Nansen, explorateur polaire, en la découvrant, pensait avoir trouvé deux îles. Il l'a même baptisée de deux noms: le plus grand Eva, en hommage à sa femme, et le plus petit Liv, en hommage à sa fille.
"Plus tard, il s'est avéré qu'Eva-Liv était une île entière. Et maintenant, il s'avère que sa superficie diminue chaque année et que la forme qu'elle prendra à l'avenir est inconnue", a ajouté le parc national.
Selon les experts, il existe encore de nombreux endroits sur l'archipel où les scientifiques pourraient enregistrer des pertes de glaciers et des changements des contours géographiques.

D’autres pertes en glaciers

Ce n'est pas la première fois que les scientifiques signalent des pertes suite à la fonte des glaces et des glaciers dans le monde.
En 2020, les scientifiques de ce même Centre ont terminé une expédition sur les glaciers de l'Oural polaire, au cours de laquelle ils ont découvert que l'un des plus grands glaciers de la région avait fondu. Au milieu du XXe siècle, ce glacier était le deuxième plus grand et le plus long de l'Oural. Lors de sa découverte en 1953, sa longueur atteignait 2,2 kilomètres.

"Lors de notre dernière visite sur le glacier en 2010, il y avait encore une grande quantité de glace. Bien que le glacier ait été séparé de la zone d'accumulation, le lac glaciaire la détruisait activement. Les photographies prises par les touristes au cours des années suivantes ont montré qu'il restait une partie du glacier. Cette année, il s'est avéré qu'il avait complètement fondu", a précisé Mikhaïl Ivanov, docteur en géographie et chercheur associé à l'université d'État de Moscou.

En outre, en 2021, les scientifiques ont découvert qu’un glacier de six mètres de haut dans une grotte en Sibérie occidentale en Russie avait pratiquement fondu en neuf ans. Alors qu'en 2012 le glacier avait une superficie de 50 mètres carrés, il ne dépasse pas aujourd'hui 50 centimètres.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала