Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Zemmour agressé lors de son premier meeting de campagne, une bagarre éclate dans la salle - vidéos

© AFP 2021 JULIEN DE ROSAMeeting d'Éric Zemmour à Villepinte, le 5 décembre 2021
Meeting d'Éric Zemmour à Villepinte, le 5 décembre 2021 - Sputnik France, 1920, 05.12.2021
S'abonner
Le candidat à la présidentielle française Éric Zemmour a été agressé dans la foule de ses partisans rassemblés à Villepinte pour sa première grande réunion publique.
Déjà émaillé par une cinquantaine d’interpellations aux abords du parc des expositions de Villepinte, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour a été en plus marqué par une tentative d’agression visant le candidat à la présidentielle 2022 en personne.
Se dirigeant vers la scène à travers la foule de ses soutiens, le polémiste s’est fait agresser par un homme qui lui a agrippé la tête des deux mains et tenté de le faire tomber par terre:
L’assaillant a été rapidement maîtrisé par des agents de sécurité.
Par le passé, Éric Zemmour avait à plusieurs reprises fait l'objet d’agression. En avril 2020, alors qu’il revenait sous la pluie chargé de sacs de courses à Paris, un individu l’a approché et lui a craché dessus tout en filmant la scène. L'assaillant a plus tard posté la vidéo sur Snapchat.
Suite à cet incident, Emmanuel Macron avait longuement appelé le polémiste pour prendre de ses nouvelles. L’agresseur a fini par être condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

Bagarre dans la salle

Il ne s'agit pas de l'unique incident survenu en marge de la réunion. Ainsi, un groupe de militants de l'association SOS Racisme a sorti des t-shirts permettant d'afficher le message "Non au racisme" avant d’être attaqués par plusieurs soutiens d’Éric Zemmour:
Visés par des jets de sièges, ils ont été évacués de la salle. Sur Twitter, l'association souligne que ses membres se sont fait "frapper et insulter pour avoir rappelé notre lutte antiraciste".
Précédemment, une équipe de l'émission Quotidien a été huée par la foule à Villepinte et mise brièvement "à l'abri par la sécurité".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала