Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

"Comment rester insensible au discours de Zemmour?", lance Guillaume Peltier

© AFP 2021 JULIEN DE ROSAÉric Zemmour annonce le lancement de son parti lors du meeting à Villepinte, le 5 décembre 2021
Éric Zemmour annonce le lancement de son parti lors du meeting à Villepinte, le 5 décembre 2021 - Sputnik France, 1920, 06.12.2021
S'abonner
Éric Ciotti n’ayant pas gagné au Congrès des Républicains, le vice-président délégué du parti, Guillaume Peltier, a expliqué qu’il ne comprenait pas "comment rester insensible au discours de Zemmour". Or, certains partisans LR refusent de lui accorder leur soutien afin de ne pas "tomber dans ce piège".
Après l’échec d’Éric Ciotti au Congrès des Républicains, candidat pour lequel le vice-président délégué du parti Guillaume Peltier avait voté, ce dernier a fait part de sa proximité avec Éric Zemmour.
"Comment rester insensible au discours pour la France d’Éric Zemmour?", s’est demandé sur Twitter Guillaume Peltier au lendemain des résultats du Congrès qui a désigné Valérie Pécresse comme candidate LR à la présidentielle.
Le député de Loir-et-Cher a ensuite annoncé qu’actuellement il n’y avait qu’"un seul adversaire, Emmanuel Macron".
"Un seul objectif, réparer la France; un seul moyen, unir tous les électeurs de droite, avec les Républicains", a-t-il poursuivi en accompagnant son tweet du hashtag #Villepinte, lieu où s’est déroulé le 5 décembre le premier meeting politique d’Éric Zemmour, marqué par de nombreux débordements.
Une expression de soutien qui n’a pas été accueillie avec bienveillance au sein du parti. Ainsi, le député LR Guillaume Larrivé a appelé à ne pas "tomber dans ce piège" tendu par Zemmour.
La déclaration de M.Peltier a également suscité des réactions du côté de la gauche, la socialiste orléanaise Fanny Pidoux, ex-conseillère régionale estimant que "les digues cèdent sous nos yeux", tandis que la dirigeante EELV Sandra Regol lançait: "RIP la droite et son histoire".
Deux jours avant la tenue de ce rassemblement, Guillaume Peltier était déjà venu à la défense du polémiste lorsqu’une pétition appelant à l’interdiction du meeting avait été lancée par Stéphane Troussel, président socialiste du conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Zemmour et Le Pen à l’assaut des électeurs

Après la victoire de Valérie Pécresse au Congrès des Républicains, Marine Le Pen et Éric Zemmour sont allés à la conquête de l’électorat d’Éric Ciotti.
"Ils ont toujours la possibilité de venir participer à ma campagne où ils trouveront une défense assumée, décomplexée, de la Nation, de l'identité, des frontières. Le positionnement qu'a exprimé Éric Ciotti sur beaucoup de points correspond à la fermeté que nous souhaitons voir mettre en œuvre dans le domaine de l'insécurité et de l'immigration", a affirmé Mme Le Pen suite aux résultats du Congrès.
Disant "partager la déception" des partisans de Ciotti, Éric Zemmour a pour sa part souligné dans un communiqué qu’ils avaient "tant en commun":
"Soyez certains de mon désir de nous voir prochainement monter à l’assaut de la fatalité. [...] Je crois que nous serons bientôt unis, et je devine que vous le croyez aussi".
Associé à LR, le Mouvement conservateur, lequel est issu des rangs des opposants au mariage pour tous, a annoncé son départ de cette famille politique afin de s’"engager aux côtés d’Éric Zemmour pour cette campagne présidentielle".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала