Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Une culture de la cocaïne" au Parlement britannique? La police prend de premières mesures

© Sputnik . Justin Griffiths-Williams / Aller dans la banque de photosLe Palais de Westminster (archive photo)
Le Palais de Westminster (archive photo) - Sputnik France, 1920, 08.12.2021
S'abonner
Alors que les autorités britanniques lancent un plan d’envergure de lutte contre la consommation de drogue, des chiens renifleurs ont été repérés mardi 7 décembre près du palais de Westminster quelques jours après des révélations de la presse sur des traces de cocaïne découvertes en plusieurs endroits.
De la drogue au palais de Westminster, siège du pouvoir britannique? Une idée saugrenue qui pourtant semble se vérifier, à en croire les récentes révélations du Sunday Times et les mesures qui les ont suivies.
D’après le quotidien, des lingettes de détection de drogue ont relevé des traces de cocaïne dans 11 des 12 toilettes du bâtiment du Parlement et de Portcullis House, immeuble de bureaux à côté. Comme le précise le média, les toilettes en question, dont certaines se trouvaient à proximité du bureau de Boris Johnson, étaient uniquement accessibles aux détenteurs de laissez-passer parlementaires, notamment des législateurs, des membres du personnel et des journalistes.
Une source a déclaré également au Sunday Times avoir "vu un membre du Parlement renifler ouvertement de la cocaïne lors d'une fête", alors qu’"un vétéran de Westminster" a dénoncé "une culture de la cocaïne au Parlement" et a évoqué de "jeunes députés et fonctionnaires ambitieux" qui "se croient intouchables".

Premières mesures

Dimanche 5 décembre, jour de la publication de l’article, le président de la Chambre des communes, Lindsay Hoyle, a annoncé qu'il ferait appel à la police pour mener une enquête et n’a pas exclu que des chiens renifleurs puissent être déployés dans le cadre de la lutte contre la drogue au sein du Parlement. Par ailleurs, le ministre d'État à la Justice Kit Malthouse ne s’est pas montré surpris par les révélations du quotidien.
"Il y a évidemment plusieurs milliers de personnes qui travaillent dans ce domaine et je serais surpris s'il n'y avait pas parmi eux des toxicomanes, je dois dire", a-t-il déclaré à Sky News.
Quoi qu’il en soit, mardi 7 décembre, le site de potins politiques Guido Fawkes a publié une photo montrant une camionnette transportant des chiens renifleurs de drogue garée devant Portcullis house.

Révélations accablantes

Les révélations du Sunday Times sont tombées au mauvais moment pour Boris Johnson, car lundi 6 décembre son gouvernement a annoncé sa stratégie antidrogue sur dix ans. Un document de 68 pages indique, entre autres, que les autorités veulent allouer environ 780 millions de livres sterling (plus de 920 millions d’euros) pour financer le système de traitement de la toxicomanie dans le pays et assurer la réhabilitation de 300.000 personnes qui sont responsables de la moitié des vols de magasins, des braquages et des cambriolages. En outre, quelque 300 millions de livres sterling (350 millions d’euros) seront destinées à lutter contre plus de 2.000 gangs de trafiquants.
Lundi, Boris Johnson a été observé portant un uniforme de police alors qu’il assistait à une opération antidrogue dans un quartier de Liverpool.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала