Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le remplissage de la 2e conduite du Nord Stream 2 a débuté

© Sputnik . Dmitri LeltchoukLe Nord Stream 2 en Allemagne
Le Nord Stream 2 en Allemagne - Sputnik France, 1920, 17.12.2021
S'abonner
L’opérateur précise que la deuxième conduite sera progressivement remplie de gaz afin d'atteindre le volume et la pression requis.
Nord Stream 2 AG a commencé le 17 décembre à remplir la deuxième conduite du gazoduc Nord Stream 2.
"Comme avec la première conduite, la deuxième sera progressivement remplie de gaz afin d'atteindre le volume et la pression requis", indique le communiqué.
La procédure d'approvisionnement en gaz de la première conduite du gazoduc Nord Stream 2 a été terminée le 18 octobre.

En service dès janvier?

Bien que le régulateur allemand de l'énergie ait déclaré le 16 décembre que la certification du gazoduc n'interviendrait pas avant le premier semestre 2022, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a souligné ce vendredi que la société d'exploitation du gazoduc continuait à discuter avec le régulateur allemand du processus de certification.
Pavel Zavalny, chef du Comité de l'énergie à la chambre basse du Parlement russe estime que le gazoduc pourrait entrer en service dès janvier.
"Pourquoi suis-je sûr de cela ? Tout d'abord, le délai pour (la certification) expire en janvier. Et il n'est pas dans l'intérêt de l'Allemagne et des autres pays de l'Union européenne de continuer à faire traîner ce processus", a-t-il commenté lors d'une conférence en ligne.

Sanctions

Nord Stream 2 "plonge" dans la mer Baltique sur la côte russe et va jusqu’à l'Allemagne. Il se compose de deux conduites d'une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Sa construction s'est achevée le 10 septembre.
Le projet du Nord Stream 2, cofinancé par cinq compagnies européennes, dont OMV, Engie, Shell, Uniper, Wintershell DEA, initialement aurait dû être achevé en 2019.
Mais le gazoduc et diverses sociétés qui participaient à sa construction ont été visés par des sanctions américaines décidées par l’administration de Donald Trump qui voulait remplacer en Europe le combustible russe par son gaz naturel liquéfié, surnommé "gaz de la liberté".
Le Président américain actuel Joe Biden n’a pas voulu renforcer ces sanctions pour ne pas entrer en conflit direct avec les autorités allemandes, qui ne cessaient de soutenir le Nord Stream 2 en affirmant que le projet ne portait qu’un caractère économique. Les autorités américaines ont même avoué qu’il était trop tard pour arrêter complètement la construction du gazoduc.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала