Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le drone de combat russe Orion détruit une cible dans les airs pour la 1ère fois en vidéo

© Sputnik . Alexeï FilippovUn drone Orion à l'expo 2018
Un drone Orion à l'expo 2018 - Sputnik France, 1920, 19.12.2021
S'abonner
Une vidéo montrant une frappe destructrice réalisée par un drone de combat russe Orion contre un autre drone de type hélicoptère en Crimée a été pour la première fois relayée sur le Net. Ainsi, l’appareil russe a démontré sa capacité à détruire d’autres drones dans les airs.
Le ministère russe de la Défense a organisé un "duel" de drones sur un terrain d'entraînement aérien en Crimée. Lors de cette fausse bataille, la capacité du drone de combat Orion à détruire d'autres engins en vol a été démontrée pour la première fois, relate un journaliste de la chaîne Rossiya 1, publiant la vidéo sur YouTube.
Sur la séquence diffusée, l’Orion s’envole dans les airs et lance un missile guidé antichar détruisant ainsi un autre drone de type hélicoptère à une distance de quatre kilomètres.
"Pour la première fois, l'armée prouve que les drones russes ont des capacités d'avions de chasse et peuvent détruire les drones ennemis", a noté le journaliste.

Caractéristiques de l’engin

Le drone Orion est développé par des ingénieurs militaires russes depuis 2011. Il s’agit d’un appareil sans pilote de moyenne altitude et à longue durée de vol.
Cet aéronef est capable de se maintenir en vol pendant 24 heures. Son poids maximal au décollage est de 1.100 kilogrammes, tandis que sa charge de combat peut atteindre 250 kilogrammes. De plus, il est à même de larguer des bombes et de lancer des missiles guidés de petite taille contre des cibles au sol.
Mi-novembre dernier, le directeur général du géant russe de l’exportation d’armements Rosoboronexport, Alexandre Mikheïev, avait assuré à un média russe que la société allait bientôt commencer à promouvoir ces drones sur le marché international.
En juillet, il avait annoncé que la Russie avait reçu une quinzaine de commandes d’appareils Orion de l’étranger.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала