Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un avion de Vietnam Airlines menacé d’être abattu en plein vol

© Photo Pixabay/SpencerWingun avion, image d'illustration
un avion, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 05.01.2022
S'abonner
Un avion de Vietnam Airlines, qui reliait Tokyo à Hanoï, a dû faire demi-tour après qu’un appel anonyme a menacé de l’abattre. L’appareil s’est posé à Fukuoka et, après avoir été inspecté par les forces de l’ordre, a repris son vol pour arriver à bon port quelques heures plus tard.
Un Boeing 787 de la compagnie Vietnam Airlines, qui avait décollé de l'aéroport de Narita à Tokyo à destination de Hanoï, a été contraint de rebrousser chemin et de se poser à l'aéroport de Fukuoka en raison d'un appel avec des menaces, fait savoir ce 5 janvier Vietnam Express.
Environ trois quarts d’heure après le décollage, alors que l’avion s’apprêtait à survoler la baie de Tokyo, un inconnu s’étant présenté comme Américain a appelé le bureau de Vietnam Airlines à Tokyo. Il a affirmé en japonais que l’appareil serait abattu au-dessus de la baie s'il ne faisait pas demi-tour.

Rien de suspect

La compagnie aérienne a décidé que l’avion devait changer de cap et atterrir, en accord avec les autorités japonaises, à l'aéroport de Fukuoka. Le Boeing, qui transportait trois pilotes, 12 stewards et 47 passagers, s’est posé sans problèmes. Les passagers ont débarqué et sont revenus dans l’appareil environ deux heures plus tard.
Les forces de l’ordre japonaises ont interrogé les passagers et l'équipage et ont procédé à un examen de l'avion à la recherche d'éventuels engins explosifs, examen qui n’a décelé rien de suspect. Le vol a quitté par la suite Fukuoka pour atterrir quelques heures plus tard à Hanoï.
L’Autorité de l'aviation civile du Vietnam a donné aux structures compétentes la consigne de joindre les instances concernées japonaises pour enquêter et clarifier l’affaire, précise Vietnam Plus.

Reprise des vols

Le Vietnam a fermé ses frontières au début de la pandémie afin de limiter la propagation du Covid. Le pays avait réussi à contenir la propagation du virus au début de la pandémie, mais l’apparition du variant Delta, plus contagieux, avait changé la situation, faisant plus de 23.000 morts.
Ce n’est que le 13 novembre dernier que les premiers touristes étrangers sont arrivés dans le pays après 20 mois de fermeture des frontières. Ce jour-là, deux vols charter, en provenance de Tokyo et de Séoul, ont atterri avec 400 touristes à bord.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала