Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le gouvernement bolivien ravagé par le Covid-19: six ministres et le vice-Président malades

Palais du Congrès national à La Paz - Sputnik France, 1920, 11.01.2022
S'abonner
Une partie de l’exécutif bolivien a contracté le Covid-19, ont annoncé les autorités. Tous étaient vaccinés. Le pays est frappé par une nouvelle vague épidémique.
Alors qu’en France, le variant Omicron continue de faire exploser le nombre de contaminations, divers pays doivent aussi affronter des flambées épidémiques, parfois handicapantes pour les gouvernements. En Bolivie par exemple, le vice-Président David Choquehuanca et six autres ministres ont ainsi été testés positifs au virus, selon les autorités.
"Nous informons le peuple bolivien que le vice-Président et les chefs de certains ministères, comme le ministère des Affaires étrangères, celui de l'Intérieur, celui de la Défense, celui de la Justice, celui de l'Éducation et le ministère de la Planification et du développement, ont contracté le coronavirus", a indiqué l'administration présidentielle dans un communiqué.
L’état de santé des hauts responsables est stable. Isolés, ils pourront continuer à travailler à distance. Le cas de Rogelio Mayta, chef de la diplomatie bolivienne, est plus délicat, puisque celui-ci a été testé positif en Argentine, où il s’était rendu pour participer à un sommet de la zone CELAC (Communauté d'États latino-américains et caraïbes). À l’isolement, il ne peut donc pas quitter le territoire argentin.
La vice-ministre de la Communication, Gabriela Alcón, a par ailleurs précisé à la presse que tous les concernés étaient vaccinés. Certains avaient même reçu leur troisième dose.
Le vice-Président David Choquehuanca, connu pour être un partisan des médecines traditionnelles, avait lui aussi été vacciné, début janvier. Après une série de rituels andins, lui avait été injectée une dose du vaccin chinois Sinopharm. Une manière d’associer pharmacopées moderne et ancestrale, avait-il par la suite expliqué sur Twitter.
Ce 10 janvier, la maire d'El Alto, troisième ville du pays, a également annoncé avoir contracté le Covid-19.

Triste record de cas

Comme son voisin argentin, la Bolivie fait face à une flambée de contaminations depuis la fin de l’année. La barre des 10.000 cas quotidiens a été franchie le 5 janvier, un record depuis le début de l’épidémie.
Le taux de positivité a également dépassé les 50%, "c'est-à-dire que sur 100 tests effectués, 51 étaient positifs", a récemment déclaré Carlos Hurtado, responsable sanitaire auprès du gouvernement. La région de Santa Cruz est particulièrement touchée.
Le ministère de la Santé a confirmé que le pays était bien frappé par une "quatrième vague" épidémique, comme plusieurs États d'Amérique du Sud. Côté vaccination, près de 72% de la population a reçu au moins une dose, selon les autorités sanitaires.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала