Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Jean Messiha explique pourquoi il rejoint Éric Zemmour

© AFP 2021 THOMAS COEXÉric Zemmour et Jean Messiha en mai 2021
Éric Zemmour et Jean Messiha en mai 2021 - Sputnik France, 1920, 15.01.2022
S'abonner
Le manque de talent chez Le Pen pour être un "vrai leader", la campagne de Pécresse construite sur "la mystification" et la violence de la gauche… L’ancien porte-parole du RN devenu celui de Reconquête, Jean Messiha, explique à Valeurs actuelles pourquoi il s’est rallié à Éric Zemmour, lequel "exprime la voix de la majorité jusqu’ici silencieuse".
Devenu le 14 janvier porte-parole du parti Reconquête, Jean Messiha revient dans les colonnes de Valeurs actuelles sur son nouveau ralliement politique et explique ce qui l’a poussé à s’affilier à Éric Zemmour.
Jusque-là, cet incontournable invité de Touche pas à mon poste n’avait pas médiatisé son soutien à Éric Zemmour, bien qu’ils entretiennent des liens amicaux depuis une dizaine d’années et qu’il ait figuré parmi les invités lors du meeting de Villepinte.

"[Nous] avons quelque chose en commun: nous touchons les gens dans ce qu’ils ont de plus profond", a expliqué Jean Messiha à Tugdual Denis, entre autres auteurs de la récente biographie d’Édouard Philippe.

Le polémiste a également tenu à souligner qu’avec son nouvel allié ils s'éloignaient des sentiers battus.
"Nous nous battons autant avec notre esprit qu’avec nos tripes. Alors c’est vrai que c’est parfois un peu rude."

"La voix de la majorité jusqu’ici silencieuse"

Estimant que le chef du parti Reconquête "est tout autant un identitaire qu’un souverainiste", Jean Messiha juge qu’il "est attaché tout autant à l’identité nationale française […] qu’à la souveraineté de notre pays".
Pour lui, "il n’a jamais cillé ou varié" en dépit des circonstances et des aléas.
"Éric Zemmour exprime la voix de la majorité jusqu’ici silencieuse", lance enfin M.Messiha.
Pour lui, "les antifas et autres associations gauchistes antinationales comme SOS Racisme ne sont que les défenses immunitaires du système dominant."
En guise d’exemple, Jean Messiha a évoqué l’arrivée d’Éric Zemmour à Nantes, "ville socialiste", où "la furie absolue" l’attendait de la part des antifas et autres gauchistes, tandis que celle d’Anne Hidalgo à Perpignan, "ville RN", s’est déroulée dans le calme.

"Quand on voit la différence de traitement entre Anne Hidalgo [...] et Éric Zemmour [...], on est en droit de se demander qui sont les vrais fascistes", juge l’homme politique.

Quid de Marine Le Pen?

Interrogé quant à la différence entre les candidatures d’Éric Zemmour et de Marine Le Pen, celui qui a été porte-parole du Rassemblement national pendant quatre ans confirme qu’elle "a indiscutablement de nombreuses qualités humaines", mais manque de talent et de compétence. Ayant "tendance à survaloriser la fidélité à sa personne à la compétence", la fille de Jean-Marie Le Pen "bénéficie d’un contexte extraordinairement favorable".
"Pécresse aujourd’hui, Traîtresse demain"
Donnant son avis concernant Les Républicains, Jean Messiha insiste sur leur infidélité.

"[Les LR] ont la parole forte. Mais ils ne tiennent jamais parole. Valérie Pécresse aujourd’hui, Valérie Traîtresse demain."

Pour lui, la campagne de la présidente du conseil régional d'Île-de-France "est construite sur une mystification, pour ne pas dire une arnaque".

Peltier, de Villiers et de La Chesnais

L’annonce de l’adhésion de Jean Messiha intervient quelques jours après celle de Guillaume Peltier, ancien numéro 2 LR occupant les mêmes fonctions au sein de Reconquête.
Début décembre, il a été démis de ses fonctions après qu’il s’est publiquement demandé "comment rester insensible au discours pour la France" d’Éric Zemmour.
Plus tôt, le candidat à la présidentielle avait nommé comme directeur de sa campagne Bertrand de La Chesnais, ancien major général de l'armée de terre. En outre, l’ancien sarkozyste Olivier Ubéda l’avise actuellement sur sa communication en tant que directeur des événements.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала