Un soldat français tué au Mali dans une attaque au mortier

© AP PhotoForce Barkhane au Mali
Force Barkhane au Mali - Sputnik France, 1920, 23.01.2022
Un militaire français a été tué samedi au Mali dans une attaque au mortier contre le camp militaire de l'opération Barkhane à Gao, a annoncé l'Élysée dimanche.
Un militaire français a été tué à Gao, au Mali, lors d'une attaque au mortier du camp militaire de Barkhane survenue samedi après-midi, annonce l'Elysée dans un communiqué.
Le Président de la République, dans un communiqué publié dimanche, "salue avec respect" la mémoire du militaire, le brigadier Alexandre Martin, qui faisait partie du 54ème régiment d'artillerie de Hyères.
Emmanuel Macron salue également "le courage des militaires engagés au Sahel et leur exprime sa totale confiance".
"Il confirme la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme dans la région, aux côtés de ses partenaires", selon le communiqué de l'Elysée.
La France et ses alliés européens oeuvrant depuis des années à la sécurisation du Mali ont récemment exprimé leur préoccupation sur les récents développements dans le pays, en raison du groupe privé russe Wagner alors que les autorités en place depuis le coup d'Etat de 2020 ont repoussé la tenue d'élections, initialement prévues le mois prochain, en invoquant la violence de l'insurrection islamiste.
Les responsables russes, qui confirment la présence de 1.135 instructeurs en République centrafricaine, réfutent cette confusion sciemment entretenue entre leurs militaires et les mercenaires de sociétés privées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала