Poutine: la décision de l'UE sur l'énergie nucléaire a été prise sous la pression de la France

© Photo Pixabay / distelAPPArathUne centrale nucléaire
Une centrale nucléaire - Sputnik France, 1920, 03.02.2022
Ce n’est pas sans pression des Français que l’énergie nucléaire a été incluse dans la liste de la taxonomie verte de l’Union européenne, a assuré ce 3 février Vladimir Poutine, lors d’une réunion avec l'Association du business européen en Russie.
La décision de la Commission européenne d'inclure l'énergie nucléaire dans la taxonomie verte de l'Union européenne a été prise sous la pression des partenaires français, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion avec les membres de l'Association du business européen en Russie, ce jeudi 3 février.

"En ce qui concerne l'industrie nucléaire, l'Union européenne [...] l'a déjà pratiquement incluse dans cette liste. La décision y a déjà été prise sous la pression de nos partenaires français", a précisé le Président russe, en faisant référence à l'inclusion de l'énergie nucléaire dans la classification des activités durables pour les investisseurs.

Pour rappel, le texte sur la taxonomie verte avait été révélé le 31 décembre de l’année dernière. Pourtant, la présentation des critères d’inclusion du nucléaire et du gaz dans cette liste avait été reportée plusieurs fois à cause de désaccords entre États membres.

Taxonomie verte de l’Union européenne

La Commission européenne a présenté le 2 février un acte délégué complémentaire relatif aux objectifs climatiques de la taxonomie qui couvre certaines activités des secteurs du gaz et du nucléaire, indique son site. Il "impose aux entreprises exerçant des activités dans les secteurs du gaz et du nucléaire des obligations d'information spécifiques pour ces activités".
"Pour atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050, l'UE a besoin d'un volume très important d'investissements privés. La taxonomie de l'UE vise à orienter les investissements privés vers les activités nécessaires pour parvenir à la neutralité climatique. La classification de la taxonomie ne détermine pas si une technologie donnée fera ou non partie du bouquet énergétique des États membres", détaille-t-il.
Le but principal est l'accélération de la transition à l’aide de toutes les solutions qui peuvent aider à atteindre les objectifs climatiques.
"Les activités gazières et nucléaires sélectionnées sont conformes aux objectifs climatiques et environnementaux de l'UE et nous permettront de délaisser plus rapidement des activités plus polluantes, telles que les centrales à charbon, au profit d'un avenir neutre pour le climat, où seront essentiellement utilisées des sources d'énergie renouvelables", résume la Commission.
Par la suite, après la traduction du texte dans toutes les langues officielles de l'Union européenne, l'acte délégué sera officiellement transmis aux co-législateurs pour examen.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала