Après la CAN, Macky Sall casse la tirelire financière et foncière pour les Lions du Sénégal - photos

© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France, 1920, 09.02.2022
Avec une prime spéciale individuelle équivalant à 76.000 € et deux terrains à Dakar et Diamniadio, les Lions, vainqueurs de leur première Coupe d’Afrique des nations, ont touché le jackpot qu’ils attendaient sans doute. Et dans un pays en développement comme le Sénégal, ce n’est pas rien.
La récompense du Sénégal à ses "Lions", champions d’Afrique de football pour la première fois, est tombée dans l’après-midi du 8 février depuis le palais de la République. Pour chaque joueur, ce sera une prime spéciale de 50 millions de francs CFA (environ 76.000 euros), un terrain de 200 m2 dans Dakar intra muros et un autre de 500 m2 dans la ville nouvelle de Diamniadio, à une trentaine de km de la capitale. Par la même occasion, Sadio Mané, ses coéquipiers et les membres de l’encadrement de la "Team Senegal" ont reçu la médaille d’officiers de l’Ordre national du Lion. C’est le Président Macky Sall qui en a décidé ainsi à l’occasion de la réception organisée en l’honneur de l’équipe nationale de football.
"Cette coupe, vous la devez d’abord à vos qualités personnelles: la force et le courage du lion, votre talent et votre détermination sans faille, le patriotisme, la discipline et la solidarité entre vous. (…) Le 6 février, par votre force et votre génie créateur, vous avez inversé le cours de l’Histoire en mettant fin à une longue période d’attente et en offrant à votre pays sa première Coupe d’Afrique des nations de football. (…) Ce trophée, objet de tant de passions et de convoitises, nous en avons rêvé comme plusieurs générations avant nous (…) Le rêve est une réalité en construction. Nous avons rêvé de la coupe, vous avez construit ce rêve", a affirmé le Président sénégalais devant les grilles du palais.
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
1/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
2/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
3/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
4/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
5/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
© SputnikLes Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo - Sputnik France
6/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
1/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
2/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
3/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
4/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
5/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
6/6
Les Lions du Sénégal reçu par le Président Macky Sall le 8 février 2022 au siège de la Présidence© Cheikh Diallo
Le convoi de l'équipe nationale du Sénégal sur le tronçon aéroport de Yoff-VDN en allant au centre-ville  - Sputnik France, 1920, 08.02.2022
Retour triomphal des Lions: un peuple en feu et en fête déferle sur Dakar - photos
À cette prime spéciale, il faut rajouter celle, classique, de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération nationale sénégalaise de football, touchée pour la qualification à la finale de la CAN et d’un montant de 33 millions de francs CFA (environ 50.000 euros), en plus des autres primes de match et de passage d’une étape à l’autre de la compétition camerounaise. Peu, trop peu ou trop élevée, cette gratification présidentielle?
"C’est tout à la fois! Cela dépend de la perspective dans laquelle on se place et des valeurs de celui qui apprécie! Mon avis personnel est que la première récompense, celle que donne la Nation, a été remise par le chef de l’État: ce sont les distinctions républicaines. Mais le monde actuel est gagné par l’échange marchand et une médaille républicaine récompense, certes, mais ne fait pas vivre. Aussi, de plus en plus, les récompenses matérielles sont-elles légion, surtout en Afrique où la pratique sportive ne permet pas un épanouissement matériel", analyse pour Sputnik le professeur Abdoulaye Sakho, agrégé de droit privé, directeur-fondateur du master de Droit et économie du sport de l’EDGE, un institut privé de formation supérieure et professionnelle dakarois.
Dans l’ensemble, les Sénégalais semblent approuver cette pluie de plusieurs dizaines de millions qui s’abat sur leurs joueurs, en reconnaissance de leurs efforts durant une compétition compliquée sur tous les plans, mais surtout pour "la fierté" procurée au peuple sénégalais. À certains égards, le chef de l’État aurait dû même faire preuve de plus de largesse…
Selon certains supporters, les 50 millions du Président Sall sont d’autant plus justifiés que les joueurs ne sont pas tous du même standing professionnel. Il en est ainsi, par exemple, de l’énorme fossé entre Sadio Mané, star de Liverpool en Première ligue anglaise, et Saliou Cissé, pensionnaire de l’As Nancy Lorraine (ASNL) en Ligue 2 française, considéré comme l’un des trois meilleurs sénégalais dans cette CAN.
Pour l’économiste sénégalais El Hadji Mounirou Ndiaye, la pédale de l’État aurait dû être plus douce. "En 2018, pour une Coupe du Monde remportée, les joueurs de l’équipe de France avaient perçu 400.000 euros chacun (260 millions de francs CFA). Tous avantages compris, les "Lions du Sénégal vont toucher plus de la moitié de ce que les Bleus avaient perçu alors que le budget de l’État français est plus de 80 fois supérieur à celui du Sénégal. Même si comparaison n’est pas raison, même si nos footballeurs sont bien méritants, [la prime spéciale qu’ils ont reçue] me semble bien plus que ce qui est raisonnable."
Au regard de l’impressionnante démonstration populaire qui a accueilli les Lions et fêté la victoire du Sénégal à la CAN camerounaise, l’État aurait-il pu faire autrement que consentir à ce gros effort financier et foncier pour se montrer à la hauteur d’un événement que le Président Sall a lui-même qualifié d’exceptionnel et d’historique? Faudrait-il trouver des modalités de récompenses adaptées à un pays comme le Sénégal?
Afrique vue de l'espace - Sputnik France, 1920, 06.02.2022
Europe-Afrique: les dossiers politiques et sécuritaires du binôme Macky Sall-Emmanuel Macron
"J’avoue que je ne sais pas trop bien! Mais dans ce cas-ci, les récipiendaires sont mieux placés pour répondre. Être propriétaire est très important pour une famille africaine à l’heure actuelle. C’est peut-être ce qui a motivé ce choix du type de récompense qui dépend surtout du chef de l’État. Je crois que les bénéficiaires ont bien apprécié et la cérémonie va peut-être marquer les esprits et susciter d’autres challenges chez nos sportifs toutes disciplines confondues", indique Abdoulaye Sakho.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала