- Sputnik France, 1920
Crise ukrainienne
Les tensions sont montées entre la Russie et l'Ukraine fin 2021 sur fond de mouvements d’unités militaires dans le sud de la Russie.

Poutine et Lavrov sur la liste des sanctions de l'UE

© Sputnik . Alexeï Nikolski / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov et Vladimir Poutine (archive photo)
Sergueï Lavrov et Vladimir Poutine (archive photo) - Sputnik France, 1920, 25.02.2022
Après avoir promis de lourdes sanctions à l'encontre de la Russie en raison de son opération militaire spéciale en Ukraine, Josep Borrell a fait savoir que le Président russe et le ministre russe des Affaires étrangères seraient inclus sur la liste des sanctions de l'Union européenne (UE).
Josep Borrell a déclaré que les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) avaient décidé d'inclure Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov sur la liste des sanctions. Une décision consécutive aux récents événements en Ukraine, où la Russie mène une opération spéciale visant la démilitarisation du pays.
Le haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères n'a pas exclu l'introduction de nouvelles restrictions contre Moscou dans les prochains jours.
"Nous avons adopté le paquet de sanctions convenu hier soir par les dirigeants des pays membres de l'UE", a déclaré M.Borrell lors d'un point presse à Bruxelles, à l'issue d'une session extraordinaire des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept.
Il s'agit de la deuxième série de sanctions anti-russes décidées à la suite des évènements en Ukraine ces derniers jours. Elles entreront en vigueur dès leur publication au Journal officiel. Outre le Président et le ministre des Affaires étrangères, certains membres de la Douma d'État soutenant les activités de la Russie en Ukraine figurent aussi sur la liste.
Josep Borrell n'a non plus exclu la possibilité future de débattre au sein de l'Union européenne concernant le réseau interbancaire SWIFT. Mais pour le moment, cette option ne fait pas partie du paquet de sanctions.
Précédemment, le ministre autrichien des Affaires étrangères Alexander Schallenberg avait déclaré que les pays européens s'étaient mis d'accord pour imposer des restrictions à Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov concernant leurs actifs, mais pas leurs déplacements.
Le Royaume-Uni a également promis d'instaurer des sanctions contre Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov en complément au paquet de sanctions annoncé par le pays le 24 février.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала