Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

Plus de 9.500 soldats français mobilisés ou placés en état d'alerte sur fond de crise ukrainienne

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosSituation à Donetsk
Situation à Donetsk - Sputnik France, 1920, 26.02.2022
Plus de 9.500 soldats français seront directement mobilisés ou placés en état d'alerte dans le cadre de l'opération militaire russe dans le Donbass lancée jeudi dernier, a appris l'AFP samedi auprès de l'état-major français.
Face à l'aggravation de la situation dans le Donbass, "on aura plus de 1.500 militaires français directement impliqués dans les missions de renforcement de la posture de l'Otan sur le flanc Est", a indiqué à l'AFP l'état-major.
Quelque 500 soldats seront déployés en Roumanie, en plus des 300 déjà actifs en Estonie, où une centaine d'autres accompagneront l'arrivée prochaine de quatre avions de chasse Mirage 2000-5 destinés à "renforcer la défense aérienne des pays baltes", a détaillé cette source militaire.
Un drapeau finlansais à Helsinki, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 25.02.2022
Escalade dans le Donbass
Une adhésion de la Finlande ou de la Suède à l'Otan amènerait une réponse de la Russie

Protection du ciel polonais

Environ 600 soldats sont également mobilisés en France pour des vols au-dessus de la Pologne, a-t-elle ajouté.
"Depuis le 24 février, la France participe à la défense du ciel polonais avec deux missions par jour", a-t-on précisé à l'état-major.
Près de 8.000 militaires français sont en outre "d'alerte dans le cadre de la force de réaction rapide de l'Otan" dont la France assume le commandement en 2022, de même source.
Après le rattachement de la Crimée par la Russie en 2014, l'Otan a déployé des groupements tactiques multinationaux dans les trois pays baltes et la Pologne, pour une mission permanente de "présence renforcée avancée" (Enhanced Forward Presence, EFP), assumée par plusieurs pays membres.
Alors que la France sera le "pays leader" du déploiement en Roumanie, le chef d'état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhard insistait vendredi soir sur "le message d'une solidarité stratégique de l'ensemble des membres de l'Otan", mais aussi sur "un vrai signal de fermeté et sans ambiguïté vis-à-vis de la Russie".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала