Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

La Russie proteste auprès du Canada après des actions "hostiles" devant son ambassade

Drapeau canadien - Sputnik France, 1920, 28.02.2022
Suite aux manifestations "hostiles" devant l'ambassade et deux consulats russes au Canada, Moscou a adressé une protestation à la chef de la mission diplomatique du pays. Le ministère des Affaires étrangères de Russie se réserve le droit de prendre des mesures de rétorsion si le Canada n'agit pas pour la sécurité de ses missions diplomatiques.
La diplomatie russe a déclaré que l'ambassadeur du Canada à Moscou, Alison LeClaire, a été convoquée ce lundi 28 février au ministère russe des Affaires étrangères. Elle a été vivement interpellée au sujet des actions «hostiles» menées devant l'ambassade de Russie à Ottawa ainsi que devant les consulats généraux russes à Montréal et à Toronto.
«La chef de la mission diplomatique canadienne a reçu pour demande de la partie russe de prendre immédiatement des mesures complètes pour assurer la sécurité des employés et des membres des familles des missions diplomatiques russes, conformément aux engagements internationaux du Canada», a indiqué le ministère.
En outre, il a été souligné qu’au contraire, la diplomatie russe «se réserve le droit de riposter».

Opération militaire spéciale en Ukraine

Le 24 février, la Russie a lancé une opération militaire, trois jours après que Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des Républiques de Lougansk et de Donetsk, expliquant que l'Ukraine ne respecte pas les accords de Minsk et que la situation dans le Donbass peut être qualifiée de «génocide».
Le 23 février, le Comité d’enquête russe a fait état de 2.600 civils tués et 5.500 blessés dans le conflit dans le Donbass depuis 2014. 2.200 infrastructures civiles ont été détruites.
Le Président russe a alors souligné que les plans de Moscou n'incluaient pas l'occupation des territoires ukrainiens, mais la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine, ce qui a été confirmé le 25 février par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui assure que cela va permettre aux Ukrainiens de «déterminer librement leur avenir», une fois qu'«ils se seront libérés de leur joug».
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала