Levée en Algérie des restrictions sur les transactions avec l'Espagne

Algérie - Sputnik Afrique, 1920, 29.07.2022
"Le gel des opérations de commerce extérieur de biens et de services de et vers l'Espagne ne sont plus de mise", a fait savoir l'Association des banques et des établissements financiers.
L'Association des banques et des établissements financiers (ABEF) en Algérie a annoncé la fin des restrictions sur les transactions commerciales avec l'Espagne, décidées début juin après la suspension par Alger du "traité d'amitié" liant les deux pays.
L'annonce est contenue dans un document de cet organisme bancaire clé, publié vendredi par des médias locaux.
"Les mesures conservatoires -gel des opérations de commerce extérieur de biens et de services de et vers l'Espagne- ne sont plus de mise" à compter de jeudi, a indiqué l'ABEF dans une note adressée aux directeurs de banques et d'établissements financiers.
Aucune annonce des autorités à Alger -gouvernement, présidence- n'a été faite pour l'heure concernant cette décision.
Celle-ci a été prise à "l'issue de l'évaluation du dispositif" mis en place après les restrictions, et "en concertation avec les acteurs concernés", a précisé l'ABEF, sans donner d'autres raisons à la levée de ces mesures.

Suspension du "traité d'amitié"

Les restrictions avaient été imposées après la suspension le 8 juin par l'Algérie du "traité d'amitié" conclu en 2002 avec l'Espagne, afin de protester contre le revirement de Madrid sur le dossier du Sahara occidental pour s'aligner sur la position du Maroc.
Le jour-même, l'ABEF avait demandé aux banques de suspendre les domiciliations bancaires des opérations de commerce extérieur de produits et services, de et vers l'Espagne.
L'Union européenne (UE) avait alors mis en garde l'Algérie contre les conséquences de ces restrictions, affirmant qu'elles semblaient être "en violation de l'Accord d'Association UE-Algérie, en particulier dans le domaine du commerce et de l'investissement".
L'Algérie avait démenti l'arrêt "des transactions courantes" avec l'Espagne et assuré que ses exportations de gaz vers l'Espagne continueraient, conformément aux contrats en vigueur.
Fin juin, le gouvernement espagnol avait accusé l'Algérie de bloquer la quasi-totalité des échanges commerciaux bilatéraux, à l'exception du gaz, contredisant ainsi les démentis d'Alger.
En 2021, l'Espagne a exporté pour 1,88 milliard d'euros vers l'Algérie et importé pour 4,7 milliards d'euros de marchandises de ce pays, en quasi-totalité (plus de 90%) dans le secteur de l'énergie, principalement du gaz, selon Madrid.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала