Afrique
URL courte
18621
S'abonner

Alors que le commandement des États-Unis pour l'Afrique a pris la décision de délocaliser temporairement son contingent en Libye en raison d’un regain de tensions entre les camps rivaux libyens, une vidéo sur laquelle un navire américain présumé quitte Tripoli est apparue sur les réseaux sociaux.

Un navire, présenté comme appartenant à la Marine américaine, a été filmé quittant la côte libyenne depuis Palm City, à Tripoli. La vidéo a été relayée sur les réseaux sociaux. Elle surgit dans un contexte où le commandement des États-Unis pour l'Afrique (AFRICOM) a annoncé le 7 avril dans un communiqué avoir délocalisé ses forces stationnées en Libye face à l'aggravation de la situation sécuritaire dans ce pays nord-africain.

L'AFRICOM, qui a pour vocation de protéger le personnel diplomatique et de mener des opérations antiterroristes sur le terrain, promet néanmoins de continuer à suivre la situation en Libye et d'évaluer la possibilité de rétablir sa présence militaire dans le pays en fonction des circonstances.

Plus tôt dans la semaine, le commandant en chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, avait donné l'ordre à ses forces d'entamer la marche vers Tripoli, siège du gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par Fayez el-Sarraj et reconnu par la communauté internationale.

Le 5 avril, les troupes du maréchal Khaftar ont atteint les banlieues de la capitale et pris le contrôle de l'aéroport international de Tripoli.

Lire aussi:

Le pays vers lequel a fui l’ex-roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Val-de-Marne: une patrouille tombe sur 13 kg de cannabis, de la cocaïne et 56.000 euros
Tags:
délocalisation, tensions, navires, AFRICOM (United States Africa Command), Khalifa Haftar, Tripoli (Libye), Afrique, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook