Afrique
URL courte
7422
S'abonner

Le nouveau vaccin russe contre Ebola, EpiVacEbola, présenté fin juin en République démocratique du Congo, a intéressé les autorités de ce pays, a annoncé le Service russe chargé de la protection des consommateurs (Rospotrebnadzor), ajoutant qu’il examinait la question des livraisons.

Après avoir pris contact avec Rospotrebnadzor, la rédaction a apporté des changements au texte initialement publié.

Les autorités de la République démocratique du Congo ont manifesté un intérêt envers le nouveau vaccin russe contre le virus Ebola présenté fin juin dans ce pays, dans le cadre d’une conférence internationale sur la vaccination contre Ebola, a annoncé le Service fédéral russe chargé de la protection des consommateurs (Rospotrebnadzor).

«L’intervention des représentants du Rospotrebnadzor a suscité un vif intérêt des participants à la conférence et des dirigeants de la République démocratique du Congo. Après cette présentation, le Rospotrebnadzor examine la question des livraisons et de l’utilisation du vaccin russe EpiVacEbola sur le territoire de la RDC en vue de combattre l’épidémie d’Ebola», a indiqué le service dans un communiqué publié sur son site officiel.

D’après ce dernier, il s’agit d’un «vaccin unique» à base de peptides qui est plus sûr et provoque moins d’effets indésirables que ses concurrents étrangers.

«Le vaccin est facile à conserver, transporter et utiliser et le plus important est qu’il garantit une immunité active et efficace contre une maladie mortelle. Ce vaccin a passé toutes les étapes d’homologation d’État. À l’heure actuelle, c’est le plus sûr vaccin au monde qui provoque le moins d’effets secondaires», a exposé le service.

La conférence internationale sur la vaccination contre Ebola s’est déroulée dans la République démocratique du Congo les 28 et 29 juin. Elle a réuni les représentants des sociétés Janssen/Jonson&Jonson, Merck, CanSino Biologic, ainsi que des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de Médecins sans frontières et de l’UNICEF.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Tags:
Rospotrebnadzor, Russie, Ebola, EpiVacEbola (vaccin), République démocratique du Congo (RDC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook