Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    Le Maroc désigné champion de la lutte contre l’immigration illégale en Europe

    © AP Photo / Olmo Calvo
    Afrique
    URL courte
    Par
    394
    S'abonner

    Le royaume chérifien a réduit de 33% le nombre de migrants en direction de l’Europe au premier trimestre 2019, comparé à la même période de l’année 2018, selon un rapport de l'Organisation internationale pour les migrants. Le Premier ministre espagnol a même personnellement salué ce résultat.

    L'Organisation internationale pour les migrants (OIM) a annoncé dans son dernier rapport que le Maroc avait réussi à réduire de 33% le nombre de tentatives de migration clandestine, durant le premier trimestre de l’année en cours, comparé à celui de la même période de l’année dernière. Ce résultat vient confirmer les propos tenus, la semaine dernière, par Pedro Sanchez, le chef du gouvernement espagnol.

    Selon le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum, les services de sécurité marocains ont intercepté près de 2.362 migrants en mer, au premier trimestre 2019, contre 7.885 à la même période de l’année dernière. Les données, concernant les tentatives de migration irrégulière à Ceuta et Melilla, affichent également une diminution par rapport à l’année dernière. Selon le même quotidien, citant des rapports espagnols, 226 personnes ont réussi à entrer en Espagne à travers les barrières de Ceuta et Melilla, contre 1.085 en 2018.

    Pedro Sanchez confirme

    Auparavant, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a lui-même déclaré, la semaine dernière, que «grâce aux efforts du Maroc dans le domaine de la lutte contre la migration, le nombre de migrants clandestins a diminué de 33% au premier semestre de 2019, et ce pour la première fois depuis 2013».

    Tout en soulignant que le royaume chérifien était un leader international en matière de migration, le responsable espagnol a noté la nécessité de reconnaître «les efforts déployés par les autorités marocaines pour relever l'un des défis les plus préoccupants au monde, à savoir le phénomène de la migration irrégulière».

    Le bilan de 2018

    Durant l'année 2018, les forces de sécurité et les garde-côtes marocains avaient réussi à avorter 88.761 tentatives d'émigration clandestine, a indiqué un communiqué de l'Observatoire national de la migration, cité par l'agence de presse officielle marocaine MAP.

    Selon le communiqué, 70.571 migrants sur le total arrêté étaient des ressortissants de pays tiers. Le nombre de ces migrants étrangers est en hausse de 37% par rapport à l'année 2017, a ajouté la même source. L'Observatoire national de la migration a également souligné que les forces de sécurité marocaines avaient démantelé 229 réseaux de passeurs en 2018. Alors que les garde-côtes avaient secouru près de 29.715 migrants en mer. Parmi les personnes arrêtées, 5.608 migrants avaient opté pour le retour volontaire vers leur pays d'origine, a conclu la même source.

    Tags:
    résultats partiels, résultats, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Pacte de Marrakech, Observatoire national de la migration (Maroc), migration, Europe, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik