Afrique
URL courte
183
S'abonner

La préfecture de la ville de Safi, au Maroc, a été mise en état d’alerte, dimanche 25 août, après la découverte, dans un quartier de la ville, de documents officiels, tels que des cartes électorales et une base de données sur les citoyens, dans une benne à ordures, selon la presse locale.

Dans la ville côtière marocaine de Safi, au sud de la capitale Rabat, des agents de propreté ont découvert des documents officiels émanant de la préfecture de la ville, a rapporté la presse locale.

Le quotidien arabophone Al Akhbar a précisé que, dimanche 25 août, des documents, provenant du XIIIe arrondissement, dont des cartes électorales, des rapports sur le référendum de 2011, des copies du Bulletin officiel, ainsi qu’une base de données personnelles sur les citoyens de la ville, avaient été retrouvés dans le quartier Anas sans avoir été préalablement détruits.

Lahoucine Chaynane, le gouverneur de la province de Safi, a convoqué, selon le média, les différents responsables administratifs concernés par l’affaire et a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Les auteurs de ces fuites, qu’il s’agisse d’actes volontaires ou pas, risquent, conformément à la loi, des peines de deux à six ans d’emprisonnement ferme et le payement d’amendes, définies selon la gravité des faits.

Au début de l’année, la ville côtière de Salé, au nord de Rabat, avait connu un incident similaire. En effet, des documents officiels du ministère de l'Énergie, des mines et du développement durable, dont certains portaient les signatures nominales de hauts responsables, avaient été découverts chez un vendeur de pépites, selon le même journal.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
crise des ordures, déchets, documents confidentiels, documents déclassifiés, documents, préfecture, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook