Afrique
URL courte
3221
S'abonner

Des archéologues polonais ont découvert plus de 130 épigraphes anciennes sur le site romain de Mustis en Tunisie, qui révèlent l’histoire de l’évolution de l’ancienne métropole

Depuis plus de deux ans, une équipe de chercheurs de l’Université de Varsovie mène des fouilles sur le site romain de Mustis dans le nord-ouest de la Tunisie. Les archéologues ont déjà mis au jour plus de 130 épigraphes anciennes, et ils espèrent toujours en trouver d’autres, rapporte le site The First News (TFN).

Fondée par des tribus numides, l’ancienne métropole couvrait à l’époque une superficie de plus de 34 hectares. Au IIe siècle av. J.-C., elle a été conquise par l’Empire romain. Les textes découverts par les chercheurs permettent de préciser l’histoire de l’évolution de la ville sous le contrôle de Rome.

Les inscriptions livrent notamment des détails concernant la construction de plusieurs institutions et structures publiques dans cette métropole romaine, tels les temples dédiés à Pluton, Apollon et Cérès, des arcs de triomphe, des thermes, ainsi que des villas hébergeant les notables.

Selon le chef de l’équipe archéologique polonaise Tomasz Waliszewski cité par l’agence PAP, le site de Mustis et ses environs doivent héberger jusqu’à 500 inscriptions latines au total, et les chercheurs sont déterminés à poursuivre leur travail.

Lire aussi:

Jets de projectiles, renforts envoyés: deuxième nuit de violences urbaines à Tourcoing - vidéo
Navalny hospitalisé dans une unité de soins va subir une vitaminothérapie
La France a répandu l'analphabétisme en Algérie, selon un conseiller du Président Tebboune
Un sénateur russe conseille à Boris Johnson «d’économiser» sur l’envoi de navires de guerre en mer Noire
Tags:
Pologne, Empire romain, fouilles, archéologie, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook