Afrique
URL courte
Par
81511
S'abonner

Les autorités algériennes ont extradé un Turc qui travaillait comme chef d’entreprise, ont affirmé des sources sécuritaires turques à Anadolu. Le mis en cause était recherché en Turquie pour appartenance à l’organisation Gülen classée «terroriste» et accusée d’avoir orchestré le coup d’État de juin 2016.

Un militant de l’organisation Gülen, du nom de son fondateur et chef spirituel Fethullah Gülen, a été extradé d’Algérie vers la Turquie, ont confié des sources sécuritaires turques à l’agence Anadolu.

Le mis en cause était sous le coup «d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires turques pour appartenance à une organisation terroriste», ont précisé les mêmes sources.

Anadolu indique que l’homme, qui travaillait en tant que chef d’une entreprise en lien avec l’organisation Gülen en Algérie, a été transporté «par un avion spécial appartenant à la Direction générale de la Sûreté turque».

L’organisation Gülen toujours en ligne de mir

Lors de la célébration du quatrième anniversaire de l’échec du coup d’État du 15 juillet 2016, le ministre turc de la Défense nationale, le général de brigade Hulusi Akar, a promis de mener une guerre sans merci contre l’organisation «terroriste de Fethullah Gülen».

«Nous ne permettrons jamais à aucun traître de porter l’uniforme militaire de notre glorieuse armée», a-t-il déclaré.

Les autorités turques accusent Fethullah Gülen et son mouvement d’avoir orchestré la tentative de coup d’État, ce que ce dernier nie catégoriquement.

Lire aussi:

Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Le frère d’un des émeutiers du Capitole avait dirigé le service de sécurité de Michelle Obama
Tags:
Fethullah Gülen, confrérie Gülen, extradition, Algérie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook