Afrique
URL courte
Par
11215
S'abonner

L’Afrique connaît une importante mortalité qui n’est pas seulement la cause du Covid-19. Selon le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé, le paludisme tue des milliers de personnes dans le monde dont plus de 90% dans cette zone. Ainsi, l’OMS déplore le manque d’efforts soutenus dans la lutte contre cette maladie.

Le Bureau régional de l'OMS prévient qu’en Afrique subsaharienne le paludisme cause la mort de beaucoup plus de personnes, en particulier des enfants, que le Covid-19, rapporte le Telegraph.

Selon le quotidien, chaque année dans le monde environ 400.000 personnes meurent du paludisme, dont plus de 90% en Afrique subsaharienne. À titre de comparaison, 50.000 personnes sont décédées des suites du coronavirus en Afrique depuis début 2020, y compris en Afrique du Nord. 

Le paludisme plus dangereux que le Covid-19

L'Organisation mondiale de la santé suggère que la pandémie pourrait entraîner de 20 à 100.000 autres décès dus au paludisme.

«Le nombre de décès sera beaucoup moins élevé pour le Covid-19 que pour le paludisme [dans cette région, ndlr]. La question est, pourquoi cela cause-t-il autant d’inquiétudes avec un événement comme le Covid-19 ou Ebola, et pourquoi est-il si ordinaire et normal que des centaines de milliers d’enfants meurent chaque année du paludisme?», s’indigne Matshidiso Moeti, directrice du Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.

Des progrès atteints dans ce sens

Selon son nouveau rapport, des progrès significatifs ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme au cours des 20 dernières années, avec 1,5 milliard de cas et 7,6 millions de décès évités.

Le nombre de décès est passé de 736.000 en 2000 à 409.000 en 2019, et le taux d'incidence (le nombre de cas pour 1.000 personnes à risque) de 80 en 2000 à 57 en 2019. Des efforts ont également été réalisés en matière de prévention, de dépistage rapide et de traitement.

Cependant, ils sont devenus moins visibles ces dernières années, indique le quotidien. Les experts préviennent que la pandémie pourrait encore dégrader la situation.

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
Covid-19, paludisme, OMS, Afrique subsaharienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook