Amérique du Nord
URL courte
Par
197915
S'abonner

Donald Trump a accusé le 20 novembre les grandes sociétés pharmaceutiques et technologiques d’avoir mené une campagne publicitaire contre lui. Lors d'une conférence de presse, le dirigeant américain s’en est également pris à Pfizer qui, selon lui, a intentionnellement reporté la date de l’annonce de l'efficacité de son vaccin à «après l’élection».

En réaffirmant sa victoire à l’élection présidentielle du 3 novembre lors d’une conférence de presse vendredi 20 novembre, Donald Trump a accusé les  grandes sociétés pharmaceutiques d’avoir lancé contre lui une campagne publicitaire dont le coût s'élèverait à plusieurs «millions de dollars».

«Les grandes sociétés pharmaceutiques (Big pharma) ont dépensé des millions de dollars dans le cadre de publicités négatives contre moi pendant la campagne, que j'ai gagnée, soit dit en passant. Mais, vous savez, nous allons nous débrouiller», a-t-il déclaré avant d’ajouter que lors de la campagne électorale, les médias et les grandes industries technologiques eux aussi étaient «contre Trump».

Pfizer dans le viseur de Trump

Qui plus est, le Président sortant s’en est pris à la société pharmaceutique américaine Pfizer qui, conjointement avec la société allemande BioNTech, a récemment annoncé avoir mis au point un vaccin contre le Covid-19. Selon Trump, l’entreprise a délibérément retardé l'annonce du succès de son vaccin pour en faire part après l'élection.

«Pfizer et d'autres étaient bien en avance sur les vaccins. Vous n’auriez pas de vaccin, si ce n’est grâce à moi», a-t-il exposé. Et d’expliquer: «Et Pfizer et d'autres ont même décidé de ne pas évaluer les résultats de leur vaccin; en d'autres termes, de ne présenter un vaccin que juste après les élections».

Pour rappel, Pfizer a annoncé le 9 novembre que son vaccin expérimental contre le Covid-19 était efficace à plus de 90%. Le 18 novembre, le géant pharmaceutique américain et son partenaire allemand ont ajusté le calcul de l’efficacité de leur candidat vaccin contre le nouveau coronavirus en la portant à 95%, selon l'analyse définitive des essais cliniques de phase 3.

L'élection du 3 novembre 

L'élection présidentielle américaine a eu lieu le 3 novembre mais le décompte des voix n'est pas encore terminé. Les médias américains ont proclamé la victoire du candidat démocrate Joe Biden. De nombreux dirigeants mondiaux l'ont déjà félicité.

Et pour autant, le Président sortant se considère également comme vainqueur. Il est déterminé à défendre sa victoire devant les tribunaux. Trump accuse les Démocrates d'essayer de «voler les élections».

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
présidentielle américaine 2020, vaccin, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook