Amérique du Nord
URL courte
Par
198510
S'abonner

Donald Trump compte opposer son veto sur le budget de la défense si les législateurs ne retirent pas la section 230 de la loi sur la décence en matière de communication, qui permet aux réseaux sociaux de ne pas être tenus responsables des contenus publiés par leurs utilisateurs, selon la Maison-Blanche.

Le prochain budget de la défense des États-Unis risque d’être bloqué par le Président Donald Trump, si le parlement ne supprime pas la section 230 de la Loi sur la décence en matière de communication (Communication Decency Act), a déclaré ce mercredi 2 décembre Kayleigh McEnany, porte-parole de la Maison-Blanche.

«Oui, le Président est sérieux sur ce point», a indiqué Mme McEnany devant les journalistes.

«Une menace pour la sécurité nationale»?

Le 1er décembre, Donald Trump a écrit sur Twitter que la section 230 présentait une menace pour la sécurité nationale et les élections.

«La section 230, qui est un cadeau d’immunité accordé par les États-Unis aux Big Tech […] représente une grave menace pour notre sécurité nationale et l’intégrité des élections», a-t-il déclaré.

​La section en question permet aux sites hébergeurs (et non éditeurs, comme les médias), et tout particulièrement aux réseaux sociaux, de ne pas être tenues responsables des contenus publiés par leurs utilisateurs et de mettre en œuvre une politique éditoriale à leur égard.

Administration US vs réseaux sociaux

Le département américain à la Justice avait précédemment soumis au Congrès des propositions d'amendements à la section 230, visant à lutter contre une éventuelle censure sur les réseaux sociaux. L'administration américaine propose de traduire les réseaux sociaux en justice, y compris pour censure.

En mai, Donald Trump avait déjà signé un décret affaiblissant les protections juridiques des réseaux sociaux. Le décret a été promulgué après que Twitter a signalé les messages de M.Trump comme «trompeurs». Donald Trump a répondu en menaçant de réglementer ou de «fermer» les réseaux sociaux s'ils continuent de modérer les voix des conservateurs.

De nombreux messages de Donald Trump ont été signalés comme inappropriés pendant la campagne électorale pour la présidentielle 2020 aux États-Unis, ainsi qu’après le vote.

Les réseaux sociaux répondent à ces attaques qu’ils suppriment ou bloquent uniquement le contenu qui est en conflit avec leurs règles.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
veto, budget militaire, réseaux sociaux, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook