International
URL courte
41621
S'abonner

Tandis que Donald Trump a qualifié le blocage de la publication de son équipe de campagne sur les manifestations suite à la mort de George Floyd d’illégal, le PDG de Twitter a défendu cette décision du réseau social en répliquant que les accusations de Trump étaient fausses et que le blocage n’était pas illégal.

Le directeur de Twitter, Jack Dorsey, a répondu à Donald Trump que le blocage des vidéos de son équipe de campagne sur les manifestations n'était pas illégal.

Le réseau social Twitter a bloqué une vidéo de campagne du Président des États-Unis sur les manifestations, invoquant une violation des droits d'auteur. La vidéo postée montrait des portraits de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier lors son interpellation durant une manifestation pacifique.

Trump a alors tweeté que le réseau social l'avait bloqué parce qu'il était «très favorable à la gauche radicale démocrate» et a qualifié la mesure d'illégale.

«C'est faux et pas illégal. Il a été supprimé parce que nous avons reçu une plainte pour violation de la loi sur le droit d'auteur conformément au DMCA par le propriétaire des droits», a répondu Jack Dorsey sur Twitter.

La vidéo supprimée

Dans la vidéo de près de quatre minutes, la voix du Trump accompagne un montage photo et vidéo des manifestations et des violences qui se déroulent depuis la mort de George Floyd.

Le réseau social a alors désactivé cette publication du 3 juin de l'équipe du Président des États-Unis suite à une plainte pour atteinte aux droits d'auteur.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
vidéo, politique, Donald Trump, Twitter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook