Amérique du Nord
URL courte
Par
163913
S'abonner

Donald Trump a de nouveau refusé de reconnaître la légitimité de Joe Biden comme prochain chef d’État. Sur Twitter, il a qualifié ce dernier de «faux Président» et réitéré des accusations de fraudes électorales. La situation reste tendue, à moins d’un mois de la cérémonie d’investiture.

Donald Trump a une nouvelle fois remis en cause la victoire de Joe Biden aux dernières présidentielles américaines. Sur Twitter, l’actuel locataire de la Maison-Blanche a qualifié son rival démocrate de «faux Président» et a comparé le processus électoral aux États-Unis aux élections de dirigeants du tiers-monde.

«Un jeune militaire qui a servi en Afghanistan m'a dit que les élections afghanes sont beaucoup plus sûres et bien mieux organisées que les élections américaines de 2020. La nôtre, avec ses millions et ses millions de bulletins de vote par correspondance corrompus, était l'élection d'un pays du tiers-monde», a-t-il écrit.

Quelques heures auparavant, le Président sortant avait posté un autre message accusant le FBI et le département de la Justice de n’avoir rien fait contre «la plus grande arnaque de l’Histoire» des États-Unis.

Cérémonie d’investiture

Les résultats de l’élection américaine sont toujours contestés par Donald Trump, alors que le collège électoral réunissant les grands électeurs avait confirmé l'élection de Joe Biden par 306 voix contre 232 le 14 décembre.

Le Congrès doit annoncer officiellement le nom du prochain Président le 6 janvier, alors que la cérémonie d’investiture est prévue le 20 du même mois. Une cérémonie qui cristallise toutes les attentions, M.Trump ayant prévenu qu’il ne quitterait pas son poste même après celle-ci, selon CNN.

Une cérémonie alternative a également été préparée par des partisans du Président sortant, pour célébrer ce qu’ils estiment être son second mandat.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
investiture, Afghanistan, fraudes électorales, élection présidentielle, Joe Biden, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook