Amérique du Nord
URL courte
Par
62722
S'abonner

Alors que de nombreux employés de la santé en Floride attendent leur injection du vaccin anti-Covid, le gouverneur Ron DeSantis a donné la priorité aux personnes âgées, une décision à laquelle les hôpitaux locaux n’étaient pas prêts, en raison du grand nombre de personnes qui veulent se protéger du virus.

La campagne de vaccination lancée en Floride samedi 26 décembre ne se déroule pas sans heurts ces derniers jours, rapporte USA Today qui parle de longues files d’attente et de troubles qui affectent les sites des établissements sanitaires.

​Le gouverneur de Floride Ron DeSantis a notamment publié un décret qui permettait aux personnes de 65 ans et plus de devancer de nombreux employés de la santé qui attendent leur injection et doivent en bénéficier les premiers, comme le recommandent les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies.

«Nous n’allons pas faire passer les jeunes travailleurs en bonne santé avant nos personnes âgées», a déclaré DeSantis.

Ainsi USA Today donne l’exemple d’un couple âgé qui a réussi vers 19 heures dimanche à prendre place dans la file d’attente, deux heures après que le département de la Santé du comté de Lee a précisé dans quel établissement la vaccination devait avoir lieu.

Mardi vers 7 heures du matin, les files d’attente dans les trois sites de vaccination du comté ont atteint leur pleine capacité. Le bureau du shérif a dû envoyer une alerte en raison du grand nombre de personnes qui y étaient présentes.

Des scènes similaires ont été vues dans tout l’État lundi, poursuit le quotidien, alors que les établissements de santé essayaient de composer avec ces personnes qu’ils ne s’attendaient à vacciner que dans au moins une semaine ou deux.

Les chiffres de l’université Johns-Hopkins montrent qu’autour du 16 décembre, la Floride avait reçu 546.400 doses de vaccin. Lundi matin, 122.881 personnes s’étaient déjà vu injecter la première.

Campagne nationale de vaccination

Le 14 décembre, la campagne nationale de vaccination a débuté aux États-Unis. Deux vaccins, celui de l’alliance Pfizer-BioNTech et celui de Moderna, ont été autorisés pour le moment dans le pays qui compte depuis le début de l’épidémie 19.515.528 personnes contaminées, parmi lesquelles 338.656 en sont décédées.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
Floride, Covid-19, vaccin, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook