Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)
95424
S'abonner

Donald Trump a démenti une affirmation du New York Times selon laquelle le vice-Président Mike Pence l’avait informé de l’impossibilité de changer les résultats du vote et de bloquer la victoire de Biden, rapporte CNN.

Les informations selon lesquelles le vice-Président américain Mike Pence avait averti Donald Trump de l’impossibilité de changer les résultats du vote ont été contestées par ce dernier, relate CNN.

«Le rapport du New York Times concernant les commentaires que le vice-Président Pence m'a prétendument faits aujourd'hui est une "fake news". Il n'a jamais dit cela. Le vice-Président et moi sommes totalement d'accord sur le fait que le vice-Président a le pouvoir d'agir», a-t-il déclaré.

Le Président sortant a qualifié les élections dans les États contestés de «frauduleux», «contraires à la Constitution» et donc «illégitimes».

Les espoirs de Trump

Le candidat républicain malheureux avance que la Constitution américaine offre à Mike Pence plusieurs opportunités pour revenir sur les résultats du scrutin.

Selon CNN, il soutient que ce dernier pourrait retarder ou faire obstacle à la certification des résultats au Collège électoral, c’est-à-dire les renvoyer dans les États pour leur changement et leur certification. Il pourrait aussi annuler la certification des résultats «illégitimes et corrompus» et les envoyer à la Chambre des représentants pour un vote en raison du principe du «un État – une voix».

Ce point de vue n’est pas partagé par de nombreux hommes politiques, républicains compris, ainsi que par des spécialistes du droit constitutionnel qui doutent que le Congrès puisse rejeter les votes des grands électeurs.

Mercredi 6 janvier, Mike Pence en sa qualité officielle de président du Sénat doit certifier avec les deux chambres du Congrès les résultats du vote de l’élection présidentielle. Selon les données officielles, celle-ci a été remportée par Joe Biden qui a totalisé 306 voix de grands électeurs. Donald Trump ne reconnaît pas sa défaite.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
élection présidentielle, Mike Pence, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook