Amérique du Nord
URL courte
Par
141566
S'abonner

La Garde nationale a été déployée à Washington pour sécuriser l’investiture de Joe Biden et le Capitole, où est examinée une procédure de destitution de Donald Trump. Des images de soldats dormant à même le sol ont fait le tour de la Toile.

La Garde nationale américaine a déployé 20.000 hommes à Washington pour sécuriser la cérémonie d’investiture de Joe Biden, prévue le 20 janvier. Certains soldats ont également été placés au Capitole où les parlementaires examinent le projet de destitution de Donald Trump. C’est la première fois depuis la guerre de Sécession que des militaires sont cantonnés dans l’édifice, rappelle le Washington Post.

Des images de ces soldats dormant parfois à même le sol ont été diffusées via les réseaux sociaux. Daniella Diaz, journaliste à CNN, en a photographié certains «endormis dans les couloirs», au petit matin.

Le photographe de l’AFP Saul Loeb propose lui des clichés au pied du buste de Washington et de la statue de Maria Stanford.

Eric Schaff du New York Times préfère le buste de Lincoln, situé sur le chemin que «Nancy Pelosi emprunte habituellement pour se rendre à son bureau»

Le journaliste Ben Riley-Smith, du Daily Telegraph compare l’ambiance régnant au Capitole lors de l’assaut des partisans de Trump à celle de ce mercredi. À tout juste une semaine d’intervalle.

Les soldats ont aussi investi le Capitol Visitor Center, partie souterraine de l’édifice censée accueillir du public. En effet, le siège du Congrès américain est aussi un lieu touristique attirant trois millions de curieux chaque année. Scott Wong de The Hill partage une vidéo, relevant ironiquement: «il n’y a pas de touristes aujourd’hui».

Vers une destitution?

Ce 13 janvier, la Chambre des représentants a approuvé la mise en accusation de Donald Trump pour «incitation à l'insurrection», à une majorité de 212 voix contre 203. Un vote qui ouvre la porte à une procédure de destitution à l’encontre du Président sortant. Un procès pourrait bientôt s’ouvrir devant le Sénat.

La procédure de destitution pourrait cependant accaparer la chambre haute et retarder les premières manœuvre de l’administration Biden. La nomination des membres du nouveau gouvernement doit en effet être validée par les sénateurs. En privé, Joe Biden se serait lui-même prononcé contre une destitution de son rival républicain, rapporte CNN.

Ces démarches font suite à l’assaut donné sur le Capitole par des partisans de Trump, le 6 janvier.

Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
La première adjointe à la mairie de Marseille dément avoir participé à des dîners clandestins
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
Joe Biden, investiture, destitution, garde nationale, Capitole, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook