Amérique du Nord
© REUTERS / CARLO ALLEGRI

Des millions d’Américains ont raté la deuxième injection de vaccin

URL courte
Par
S'abonner

Plus de cinq millions d’Américains, soit 8% de ceux qui ont reçu des préparations Pfizer et Moderna, ont raté la deuxième piqûre, selon les données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies.

La tendance chez les Américains de zapper la deuxième dose des vaccins Pfizer et Moderna, qui nécessitent deux injections avec l’intervalle recommandé par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) de trois et quatre semaines respectivement, a été signalée par le New York Times.

Les raisons pour lesquelles les gens aux États-Unis refusent de faire la deuxième piqûre sont variées, poursuit le journal. Certains ont peur des effets secondaires de la deuxième dose, les autres croient qu’une injection suffira pour être immunisé. Il arrive aussi que des vaccinateurs, dont par exemple Walgreens, le plus grand réseau de pharmacies outre-Atlantique, annulent ou reprogramment la deuxième piqûre à cause d’une pénurie d’un des vaccins en question.

Les données des CDC sur les injections ratées couvrent la période jusqu’au 9 avril et prennent en compte les Américains qui ont fait la première piqûre de Moderna avant le 7 mars et celle de Pfizer avant le 14 mars.

Situation sanitaire aux USA

La campagne de vaccination aux États-Unis a démarré le 14 décembre 2020 pour atteindre des dimensions aussi importantes que les chiffres de contaminations dans le pays.

Selon les CDC, avec un rythme de trois millions d’injections par jour, maintenu ce dernier mois, presque 229 millions de doses ont été administrées aux États-Unis à ce jour. 95 millions d’Américains, soit 28,5% de la population, sont désormais complètement vaccinés, tandis que 140 millions, c’est-à-dire 42,2% de la population, ont reçu au moins une injection.

Le Président Joe Biden a ainsi tenu sa promesse, faite le 25 mars, d’administrer 200 millions de vaccins les 100 premiers jours de son mandat.

Selon les derniers chiffres des CDC, presque 32 millions de cas de contamination ont été enregistrés dans le pays depuis le début de la pandémie. Le 25 avril, plus de 52.000 nouveaux cas et 630 décès supplémentaires ont été recensés.