Ecoutez Radio Sputnik
    Le ballet de Preljocaj sur la scène du théâtre Bolchoï

    Le ballet de Preljocaj sur la scène du théâtre Bolchoï

    Analyse
    URL courte
    0 0 01

    Le théâtre Bolchoï a ouvert sa 235 ème saison par la première mondiale du ballet « Suivront mille ans de calme. Création 2010 », mis en scène par le célèbre chorégraphe français Angelin Preljocaj.



    Le théâtre Bolchoï a ouvert sa 235ème saison par la première mondiale du ballet « Suivront mille ans de calme. Création 2010 », mis en scène par le célèbre chorégraphe français  Angelin Preljocaj. Ce ballet était l'un des projets les plus attendus   de l'année France-Russie 2010 aussi bien que la tournée en octobre dernier en France du Théâtre dramatique Maly de Saint-Pétersbourg de Lev Dodine et la tournée de la Comédie Française dans les villes russes.

    Diaporama:  Le ballet de Preljocaj sur la scène du théâtre Bolchoï

     Au début Angelin Preljocaj a voulu inviter à participer à son spectacle quelques  danseurs du Théâtre Bolchoï. C'est pour cela qu'il est arrivé à Moscou en 2007.  Pourtant, le chorégraphe n'a pas pu choisir quelques artistes de la troupe et il a décidé de monter pour elle un autre ballet. 11 danseurs français de la troupe de Preljocaj et 11 danseurs du théâtre Bolchoï  participent au spectacle « Suivront mille ans de calme ».

    Le chorégraphe s'est adressé de nouveau au sujet biblique à la  Révélation de Saint-Jean. Jusqu'au dernier moment le ballet s'appelait « Apocalypse ». Pourtant, un autre titre est apparu sur les affiches : « Suivrons mille ans de calme ». Pourquoi ? Angelin Preljocaj en a parlé la veille de la première à Moscou.

    Si le chorégraphe a parlé de la source première et de l'idée du ballet, l'une des danseuses  russes Anastassia Maskova a parlé du travail des artistes sur ce projet.

    Au début on communiquait à l'aide d'un interprète, mais la troupe française nous a beaucoup soutenu et nous avons commencé de parler toutes les langues à la fois : anglais, russe et français. Pourtant, la langue du ballet est unique parce que tous les termes sont français et nous nous comprenions très bien. C'est un projet unique, il se divise en deux entre les  danseurs russes et français. Il n'y a eu jamais rien de pareil et nous continuons jusqu'à présent de travailler et de créer.  La veille de la première nous avons déplacé quelques morceaux.  C'est très intéressant parce que tu vois comment on crée un spectacle. Depuis le début jusqu'à la fin. Du premier pas si l'on parle de la chorégraphie, du premier fil si l'on parle des costumes, la musique a été également écrite simultanément. Pour nous c'est une nouvelle expérience, ici il y a plus de liberté. Il y a également quelques improvisations qui ont fait partie du spectacle. Nous travaillons ensemble avec   Angelin, comme des collègues.

    Un autre coauteur  du spectacle est le célèbre couturier russe Igor Tchapourine  qui est devenu pour la cinquième fois créateur des costumes pour le théâtre Bolchoï. Le célèbre sculpteur indien Subodh Gupta a travaillé sur la scénographie.

    Après les spectacles à Moscou le ballet franco-russe partira en tournée à Lyon, à Paris, au Luxembourg, à Amsterdam, à Berlin et dans d'autres villes.

    C'était le reportage sur la première du ballet « Suivront mille ans de calme » d' Angelin Preljocaj dans le théâtre Bolchoï à Moscou.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik