Ecoutez Radio Sputnik
    Grigori Raspoutine : une régalade mortelle

    Grigori Raspoutine : une régalade mortelle

    Photo: RIA Novosti
    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    La nuit du 15 au 16 décembre 1916 Grigori Raspoutine est invité au Palais Youssoupov, à Petrograd, où il est décidé de tuer ce paysan sibérien, favori de la famille impériale. Ses assassins préparent une régalade mortelle.



    La nuit du 15 au 16 décembre 1916 Grigori Raspoutine est invité au Palais Youssoupov, à Petrograd, où il est décidé de tuer ce paysan sibérien, favori de la famille impériale. Ses assassins préparent une régalade mortelle.

    Le maître de la maison le prince Félix Youssoupov remet à docteur Lazavert le cyanure de potassium dont il farcit tous les gâteaux à la crème rose excepté ceux qui sont farcies de crème au chocolat et ajoute du poison dans les verres de vin. Raspoutine arrivé plus tard se met à se régaler. Les conjurés sont étonnés à l'extrême : il prend plusieurs verres avec du poison, mange quelques gâteaux à la crème rose - sans résultat ! Les assassins ayant décidé de sauver la monarchie sont contraints de tirer. Or, les balles ne parviennent pas d'emblée à interrompre la vie du paysan robuste du gouvernement de Tobolsk. Le corps de Raspoutine est enfin noyé sous les glaces de la Neva. Néanmoins, la mort de Raspoutine ne réussit pas à sauver la monarchie qui cesse d'exister plusieurs mois après.

    En ce qui concerne la personnalité de Raspoutine, les opinons divergent toujours. Par ailleurs, la culture pop exploite largement son image en mettant l'accent sur l'aspect sexuel de sa vie. Son appétit pour le beau sexe est la fable du quartier. Quant à son appétit au sens propre du terme, il ne mange jamais de pain,  de douceurs ni de gâteaux, se souviennent ceux qui le connaissaient. Les assassins de Raspoutine, en sont-ils au courant lorsqu'ils mettent du poison dans des petits fours ? Raspoutine est hospitalier et régale généreusement ses invités avec des petits gâteaux, d'où, semble-t-il, les mythes qu'il aime ces friandises.

    En réalité les pommes de terre et les légumes que lui apportent ses admiratrices sont son plat préféré. Quant à la viande, Raspoutine ne la mange pas, dit-on, après avoir visité en 1903 le monastère Verkhnetourski. Or, ce n'est pas à cause de ses convictions, il a tout simplement de mauvaises dents.

    Les gens les plus divers se réunissent aux repas donnés par Raspoutine. Chaque invité apporte quelque chose : beaucoup de caviar, de poisson cher que Raspoutine a goûté dans la capitale), de fruits et de pain frais. Il y a toujours sur la table des pommes de terre, de la choucroute et du pain noir et aussi - l'immense samovar.

    Selon les témoins oculaires, Raspoutine manque de culture à table. Il n'emploie pratiquement pas de couvert en n'utilisant que très rarement le couteau et la fourchette. Il prend des morceaux à la main pour régaler les dames qui l'adorent. Des restes de nourriture s'enfoncent parfois dans sa barbe, un spectacle loin d'être agréable. Cependant, ceux qui ont envie de se trouver à côté du favori de la famille impériale qui semble tout puissant n'en deviennent pas moins nombreux. Raspoutine jette parfois des morceaux de pain noir dans la soupe au poisson, puis il les sort du potage et les donne à ses invités. Ces derniers les prennent avec enthousiasme et les mangent avec plaisir. Il y a toujours sur la table un tas de biscuits de pain noir et du sel. Les biscuits jouissent d'une grande popularité à Saint Petersbourg : les invités emportent chez eux des biscuits donnés par Raspoutine qu'ils gardent comme des reliques.

    Raspoutine aime faire fête. Il fréquente souvent des restaurants en compagnie des dames et des messieurs du beau monde. Il ne dédaigne pas sans doute l'alcool en donnant la préférence au madère et au porto. Raspoutine s'habitue dans les monastères aux vins doux qu'il boit en abondance. Pendant la Première Guerre mondiale le vin pour Raspoutine est apporté des caves du tsar. La passion de Raspoutine pour le madère dont il prend parfois plusieurs litres à la fois est largement connue. C'est ce vin qu'empoisonnent ses assassins.

    Lire aussi:

    Un truc génial pour inculquer aux enfants l'habitude de se laver les mains avant le repas
    Un chirurgien libanais lance sa production de vin bleu et veut l’exporter (photos, vidéo)
    Sensationnel! Le vin est plus adapté au petit déjeuner que le café
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik