Ecoutez Radio Sputnik
    MIPIM - 2012: réduire les risques d’investisemnt

    MIPIM - 2012: réduire les risques d’investisemnt

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Nous proposons à votre attention la suite de la série radiophonique des émissions sur Le Grand


    Nous proposons à votre attention la suite de la série radiophonique des émissions sur Le Grand Forum Internationnal des Professionnels de l’immobilier qui s’est tenu durant la semaine où est tombé le jour international des femmes - au mois de mars de l’année en cours dans la ville de Cannes en France. Comme nous l’avons annoncé auparavent, la série, préparée par notre correspondant Eugène Klimouk, va vous faire part aujourd’hui de la réaction du marché international immobiler aux multiples propositions très avantageuses et attractives faites par les projets russes pour l’investissement national et étranger, pour le développement de la construction et de l’infrastructure sur le sol russe. Un rôle d’un catalyseur qui n’est pas à sousestimer dans les prossessus de la conclusions des accords pour des milliards pièce en devises nationales appartient au Fond Fédéral spécialement conçu pour apporter de l’aide pértinente aux compagnies étrangères qui veulent travailler en Russie pour les faire débarasser des ennuies tels que barrières admenistratives, pour contribuer à faire minimiser des risques d’investissement qui existent dans n’importe quel pays du monde.

    A titre d’exemple il est forcément à citer le fait de la conclusion de l’accord, le tout premier jour de salon du MIPIM entre ce Fond Fédéral pour la contribution du développement de la construction d’habitation et le groupe allemend METRO PROPERTIES pour la collaboration à plein format. Entre-temps ce fonds spécial à présenté des terrains à la superficie totale de 1100 hectares se trouvant dans la région de Nijny Novgorod pour la mise en valeur et l’exploitation, pour la construction des habitations .

    Notre correspondant s’est vu aimablement accordé une interview par

    La chef adjoint, vice-présidente du Président Directeur Général du Fond Fédéral pour la contribution du développement de la construction d’habitation

    Kouznetsova Svetlana.

    Ses réponses à notre envoyé sont à votre attention.

    -Merci d’avoir consenti à répondre à nos querstions. On dit que cette expositions des professionnels de l’immobilier  est la plus grande depuis 2008. La Russie y est-elle bien représentée?

    - Je pense qu’elle y est très présente avec de nombreux stands régionaux et les sociétés de BTP. Elle participent également aux événements très intéressants organisés dans le cadre du forum. Ainsi, nous avons tenu une conférence pour faire mieux connaître les conditions de travail en Russie.

    -On dit souvent que les investissers étrangers sont confrontés à de nombreuses difficultés en Russie surtout du point de vue des procédures administratives dans le secteur locatif. Que fait-on pour réduire les risques associés aux barrières administratives?

    - Ces risques d’investissement existent toujours et partout et la Russie n’échappe pas à la règle. Ce fait confirme plutôt que que la situation sur le marché diffère d’un pays à l’autre, ce qui tient au contexte national. En même temps, le Forum a répondu positivement à la question de savoir dans quelle mesure notre pays était ouvert aux investissements étrangers. Il est désormais évident pour tous que nous avons une législation soigneusement élaborée dans le secteur immobilier. Nous avons également des projets et des contrats en cours, si bien qu’il y a toutes les raisons de penser que les risques associés aux activités entrepreiniales sont à peine plus grands que dans le reste du monde. Nous le prouvons par nos projets surtout dans les régions. On voit sur les stands de nos collègues que ces projets sont intéressants et raportent bien. Pour revenir aux risques liés aux lacunes législatives ou les fameuses barrières administratives que craignent en particulier les investisseurs étrangers, je dois dire que le Fonds Fédéral que je repésente ici n’a pas de risques du tout. La raison en est bien simple parce que le Fonds a été crée par le gouvernement de la Fédération de Russie en vertu de la législation nationale et tous les participants du Forum ont pu se convaincre que notre activité commerciale était transparente, cohérente et bien pensée. Toutes nos normes et réglementations sont parfaitement compréhensibles y compris pour les investisseurs étranger. Nous faisons le suivi du projet depuis la vente du terrain aux enchères jusqu’à la phase finale. Mieux encore, nous travaillons dans toutes les régions sur la base des accords passés avec les autorités régionales, les grandes entreprises de transport et d’énergie et les établissements financiers comme la Banque d’épargne et autres banques importantes. Dans le cadre du Forum, nous avons engagé une coopération avec la BERD et la société IFC qui la représente. Nous continuons également à coopérer avec les société d’audit de rayonnement international, comme Home - Ernst & Young, Рrice Water House Coopers, Baker & McKenzie. Ce partenariat contribue grandement à attirer les investissements étrangers parce qu’il montre que le marché russe est intéressant tant pour les sociétés de BTP que pour celles de consulting de rayonnement international. La Russie compte naturellement un bon nombre de sociétés de promotion qui opèrent sur le marché immobilier en plein essor. La demande des logements accessibles et des autres types des biens immobiliers est très grande, c’est pourquoi nous pensons que le marché russes est ouvert aux promoteurs à la fois russes et étrangers qui peuvent y travailler en toute quiétude.

    -La dernière question qui se veut optimiste: les potentialités russes dans le domaine immobilier, ont-elles été révélées par le Forum de Cannes?

    -Les potentialités ne manquennt pas et il y a toutes les raisons de penser que la Russie présente un grand intérêt pour les investisseurs dans tous les secteurs économiques existants. Les investisseur étrangers sont de plus en plus nombreux à venir chez nous parce que notre marché est en plein expansion et pemet de réaliser des gains importants. Ces avantages ne deviendront que plus évidents avec le temps et les investissements étrangers ne cesseront d’augmenter. Nous pensons que la participation des sociétés russes au Forum de Cannes fait valoir les possibilités offertes par le secteur réel et que, par conséquent, la demande devra suivre l’offre. Nous attendons maintenant la réaction de nos partenaires étrangers pour engager une coopération plus étroite entre l’offre russe et la demande étrangère.

    C’était l’interview accordée à notre correspondant par la sous-durectrice du Fonds fédéral d’aide à la construction locative Kouznetsova Svetlana qui a fait un bon travail auprès des investisseurs étrangers réunis à Cannes pour donner une image positive de la Russie

    Lire aussi:

    La Russie monte encore dans le top 10 des pays européens pour les investisseurs étrangers
    Forum économique oriental: la politique et les investissements dans le Pacifique
    Le Forum oriental, occasion pour la Russie de resserrer ses liens avec l’Asie-Pacifique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik