Ecoutez Radio Sputnik
    Une marotte idiote
    © Flickr.com/Hop-Frog/cc-by-nc-sa 3.0

    Une marotte idiote

    Analyse
    URL courte
    0 1 0 0

    C’est devenu une sorte de rite aussi immuable qu’inutile. Cette semaine, 188 pays-membres de l’Assemblée générale de l’ONU ont adopté pour la vingt-et-unième fois la résolution appelant les Etats-Unis à lever leur embargo commercial, économique et financier contre Cuba.

    Comme c’est déjà la tradition les Etats-Unis et l’Israël ont voté contre ce texte. Toutefois le vote de l’Assemblée générale a apporté cette fois une petite nuance encourageante : les Etats aussi importants que la Micronésie, les Îles Marshall et Les Palaos qui votaient toujours contre cette résolution se sont abstenus cette fois. Je ne sais pas si les Etats-Unis établiront un embargo économique contre ces trois pays pour les punir de leur acte de déloyauté, mais tout compte fait ça n’a aucune importance étant donné que Washington n’a toujours aucune intention de suivre la suggestion que la communauté mondiale ne cesse de lui faire chaque année.

    Et c’est bien cette persévérance quasi paranoïaque avec laquelle les Etats-Unis s’acharnent contre Cuba depuis 1960, qui me rend perplexe. Aujourd’hui le montant du préjudice économique direct infligé au peuple cubain par le blocus étasunien, s’élève à 1,1 trillion de dollars. Les Américains prétendent justifier cette cruauté quasi sadique par leur noble intention de contribuer à l’instauration d’un régime démocratique à Cuba. C’est là une justification aussi hypocrite que cynique qui omet délibérément d’expliquer pourquoi les Etats-Unis n’ont-ils jamais pensé à apporter la démocratie à Cuba quand cette île était gouvernée par Fulgencio Batista, un des dictateurs les plus abjects de l’Amérique latine.

    Ce comportement des Etats-Unis vis-à-vis de Cuba, petit pays qui ne représente aucun danger pour cette grande puissance affligée de mégalomanie, n’a pas d’explication rationnelle et semble motivé par un désir aveugle de vengeance visant à punir Cuba pour sa désobéissance. Cela sans prêter la moindre attention aux changements apportés à l’échelle planétaire par la mondialisation ni à l’opinion de la totalité de la communauté mondiale.

    En termes de psychiatrie il s’agit en l’occurrence d’une obsession, et ce qui est plus grave d’une obsession collective compte tenu du fait que ces représailles absurdes contre Cuba sont soutenues par toute l’élite politique des Etats-Unis.

    Lire aussi:

    Cuba: 16 diplomates américains victimes d'«attaques acoustiques»
    Trump annule la décision de l'administration Obama de normaliser les relations avec Cuba
    Un groupe de sénateurs US propose un projet de loi pour lever l'embargo de Cuba
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik