Ecoutez Radio Sputnik
    Il faut sauver la France ! Témoignage d’un fils de Harki. II partie
    © www.kader-hamiche.fr

    Il faut sauver la France ! Témoignage d’un fils de Harki. II partie

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Kader Hamiche, fils de Harki, nationiste-patriote français d’esprit et de cœur nous a accordé une interview consacrée aux malaises de la France telle qu’il les perçoit à l’heure actuelle. Il est l’auteur de la France confisquée, un livre édifiant dans lequel il dénonce, entre autres, la mainmise de lobbies nationaux profondément délétères pour notre pays, leur mercantilisme n’étant égal qu’à leur antipathie pour tout ce qui renvoie à l’idée de nation, donc, de souverainisme.

    Voici la deuxième partie de son intervention sur nos ondes dans laquelle M. Hamiche évoque son scepticisme quant au bien-fondé de la stratégie FN, une stratégie qui fait sérieusement vaciller son degré de crédibilité.

    La Voix de la Russie. Quel est votre position par rapport au FN ? Quelle est votre perception de la personnalité de Marine le Pen ?

    Kader Hamiche. « Comme je vous l’ai déjà dit, j’aime ma patrie et je respecte celle des autres. Je rêve ainsi d’une Europe nationiste, c’est-à-dire d’une Europe qui serait le fruit d’un accord entre des gens qui reconnaissent la nation comme étant le niveau le plus abouti d’organisation humaine. Le FN dans son ensemble n’est selon moi pas porteur d’un projet comme celui-là. Pour tout vous dire, j’ai l’impression qu’il bricole beaucoup le connaissant très bien depuis bien des années. Si vous saviez, par exemple, comment a été donnée l’investiture à Robert Ménard, vous tomberiez des nues (…). Robert Ménard ne renonce à rien de son historique, il n’a jamais voté FN, il ne veut personne du FN sur sa liste ce qu’il déclare publiquement. Et pourtant, le FN lui donne son investiture pour Béziers. Une ville où le FN pourrait faire 30 % l’année prochaine aux municipales. Or, voici que le FN lui confie les rênes de cette ville alors que cet homme est toujours le gauchiste qu’il fût naguère. Je le connais fort bien puisqu’il voulait que je sois sur sa liste ! Au bout de quelques semaines, quand j’ai vu ce qui se passait (…), j’ai contacté le FN au plus haut niveau, j’ai alerté Marine le Pen et Jean-Marie le Pen, Jean-François Jalkh, Louis Aliot en leur demandant d’attendre afin qu’il y ait une liste authentiquement patriotique qui se mette en place. Ils n’ont rien voulu entendre. J’en ai beaucoup voulu à Marine le Pen en 2012 parce que je pensais qu’elle pouvait être au deuxième tour des présidentielles. Malheureusement, elle a fait une campagne de gauche et pour cause, elle a été conseillée par un ancien chevènementiste qui au passage va fleurir la tombe du général de Gaulle (…). Ce que je reproche à Marine le Pen – et je l’écris beaucoup sur mon blog – c’est de vouloir faire cavalier seul (…). La stratégie du FN, c’est de prendre le pouvoir seul en se donnant quinze ans et en ne s’associant avec personne. Or, en ne s’associant avec personne, il n’y arrivera jamais! Et malheureusement, dans le contexte de ce qui se passe en ce moment, Manuel Valls a beau faire remuer du vent en se faisant passer pour quelqu’un de droite, il ne s’oppose en rien, tout comme les autres socialistes, à l’ouverture de la France, portes béantes, à l’immigration, notamment en donnant le droit de vote à tout le monde puisque maintenant le délai pour avoir le droit de vote est égal à trois ans. Or, qui, la plupart du temps, demande la naturalisation en France ? Ce ne sont généralement pas des ressortissants européens mais des immigrés africains ! Souvent musulmans et souvent, trop souvent manipulés par les islamistes ! Les musulmans de France sont tenus par les islamistes, surtout depuis le temps où Sarkozy a crée un conseil qui est régi par des associations marocaines absolument radicales [Conseil français du culte musulman, CFCM, note de LVdlR] et qui tient à instaurer la charia pour les musulmans en France. Les gens dans leur grande masse l’ignorent, mais c’est pourtant la réalité. Si les socialistes reviennent au pouvoir en 2017, ça en sera fini de la France. Juppé a demandé en 2008 qu’on fasse rentrer 700.000 nouveaux immigrés en France, alors vous voyez où on va ».

     

    Commentaire de l’auteur. Les arguments pratiques de M. Hamiche – qui parle en connaissance de cause, ayant un large aperçu des coulisses du pouvoir – laissent songeurs. Seul, le FN n’aboutira guère restant ce qu’il est depuis des décennies : l’épouvantail ambulant des partis dits « corrects ». Même la dédiabolisation assez réussie de la deuxième génération Le Pen est impuissante à gommer en pratique ce fâcheux statut. Ceci étant, rien n’est jamais perdu à condition que le FN renonce à agir en solitaire entrant en coalition avec certains ressortissants UMP en pleine re-prise de conscience (d’où une forte scission à l’intérieur du clan Sarkozy) et des gens tels que M. Dupont-Aignan (gaulliste dans un sens anti-européiste) qui, excluant toute alliance avec le FN, a pourtant bien des prises de position à partager avec lui. D’une manière générale, il faut qu’il y ait une puissante coalition d’idées, un dénominateur commun bénéfique qui soit au-dessus des différends, des fonds de commerce. Les mouvements protestataires tels que le Printemps français, les Bonnets rouges, les Tondus etc. devraient y contribuer. Il en va de l’avenir de la France. T

    Lire aussi:

    L’alliance de Jean-Marie Le Pen pour les législatives: «reconstruction de la droite»
    Jean-Marie Le Pen dévoile son vote à la présidentielle
    Jean-Marie Le Pen éborgne Macron: «L’avantage, c’est qu’il n’a encore rien fait»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik