Ecoutez Radio Sputnik
    Un score historique et une belle préparation pour les JO
    © Photo: AP/Petr David Josek

    Un score historique et une belle préparation pour les JO

    Analyse
    URL courte
    0 3 0 0

    Les Français reviennent en vainqueurs des championnats d’Europe d’athlétisme à Zurich, avec 23 médailles en poche dont 9 en or. C’est la meilleure performance de la compétition après les Anglais qui ont raflé le même nombre de médailles mais qui ont en eu 12 en or.

    André Giraud vice président délégué de la Fédération Français d’Athlétisme et chef de délégation de l’équipe de France aux championnats d’Europe à Zurich, nous a expliqué que ce résultat fabuleux était attendu et que la France peut espérer des médailles aux prochains Jeux Olympiques qui se tiendront à Rio en 2016 :

    LVdlR : La performance record de l’équipe de France aux championnats d’Europe d’athlétisme, c’est 23 médailles remportées est ce que ça correspond aux objectifs que vous vous êtes fixés ?

    André Giraud : On peut dire que c’était dans nos prévisions, mais une compétition ça reste quelque chose où il peut y avoir des pronostiques bafoués, le sport reste le sport avec toutes ses incertitudes. L’objectif que l’on s’était fixé c’était de faire au moins aussi bien qu’à Barcelone où l’on avait obtenu 18 médailles. Officiellement c’était cet objectif que l’on s’était fixé, mais dans nos têtes on savait qu’il y avait un potentiel pour faire mieux.

    LVdlR : Comment on estime le potentiel de médailles que l’on peut avoir dans un championnat aussi important ?

    André Giraud : L’athlétisme est un sport de performance et de chiffres et il y a des bilans à réaliser sur les athlètes au niveau européen. Nos athlètes étaient très bien placés dans les bilans européens et si tout avait souris on aurait pu faire 27 ou 28 médailles. Dans toute compétition il y a la part de non réussite, ça a été le cas de Pierre Ambroise Bosse sur 800m, ça a été le disqualification de Mekhissi, c’étaient des athlètes qui étaient à la tête des bilans européens et qui sont repartis avec rien du tout. Nos prévisions ont été évaluées en fonction de ces bilans européens avant la compétition.

    LVdlR : Certains athlètes ont dit que c’est un résultat historique, est-ce que l’on peut espérer avoir plus dans le futur ?

    André Giraud : Les records sont faits pour être battus, je pense que c’est un très bon score que nous avons obtenu, qui sera difficile de dépasser. Ca sera quelque chose de difficile mais de possible à réaliser parce que on a aujourd’hui une génération d’athlètes au sein de l’équipe de France jeune et une équipe technique performante. On peut espérer, pas dans deux ans parce que les championnats d’Europe d’Amsterdam ça tombe l’année des Jeux Olympiques, on pense que dans deux ans au niveau européen on n’aura pas la meilleure équipe possible parce qu’il y en a qui préparent les JO, mais dans quatre ans pourquoi pas.

    LVdlR : Justement en parlant des JO du Brésil, est-ce que l’on peut se dire que l’on est bien placé en France pour avoir une belle moisson en médailles ?

    André Giraud : Oui on est bien placé. Il faut savoir que les Jeux Olympiques c’est quelque chose de particulier par rapport au coté multisport, il y a une tension, il y a une pression, il y a de la concurrence entre les différentes disciplines. Le rendez-vous olympique est toujours très particulier, il faut savoir que les champions olympiques français se comptent sur les doigts de la main, il n’y en a pas eu beaucoup. On peut espérer avec la génération que nous avons plusieurs titres olympiques, on a aujourd’hui le potentiel, mais d’ici deux ans beaucoup de choses peuvent se passer, il y a ce que l’on ne souhaite pas, l’aspect physique c’est à dire les blessures, il peut y avoir des périodes de méforme, tout cela il faudra le prendre en compte. Mais à l’instant « t » il y a le potentiel pour avoir plusieurs médailles à Rio.

    LVdlR : Vous pensez à quelles disciplines ?

    André Giraud : Il y a Renaud Lavilleni à la perche qui est vraiment au dessus du lot, mais tant que la compétition n’est pas joué il peut tout se passer, nous avons des espoirs à la fois au triple saut avec Teddy Tamgho qui a été le seul athlète à passer les 18 mètre et qui n’était pas là à Zurich, c’est le meilleur athlète en triple saut, ça fait deux. On a des jeunes comme Pierre Ambroise Bosse sur 800 qui est en tête des bilans, qui a battu le champion olympique au meeting de Monaco, ça fait trois. En terme de chiffre et de performances on a un potentiel de 4 à 5 médailles.

    On a un problème dans deux disciplines de l’athlétisme aujourd’hui, c’est le saut en hauteur et le lancé, ça dure depuis plusieurs années, il y a une analyse qui est en cours. On essaye de trouver les causes et de donner le moyen à nos athlètes de bien se préparer, peut être avec des échanges avec des pays qui sont plus performants.

    Lire aussi:

    JO de Rio: médailles d’or, médailles d’argent et médailles… rouillées!
    Une skieuse polonaise prend la défense des sportifs russes exclus
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik