Asie
URL courte
Par
42112
S'abonner

La Corée du Nord aurait pris des mesures extrêmes pour lutter contre la propagation du Covid-19. Selon l’agence de presse Yonhap, qui cite les services secrets sud-coréens, la frontière entre la Corée du Nord et la Chine a été minée.

La Corée du Nord a miné sa frontière avec la Chine dans le cadre des mesures destinées à empêcher l’arrivée du coronavirus sur son territoire, affirme l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, qui se réfère aux déclarations des services de renseignement du pays.

Les autorités de la RPDC ont en outre cessé d'accepter des fournitures d'autres pays, dont la Corée du Sud, par crainte d'«importer» le Covid-19.

Les fonctionnaires qui ont autorisé l’entrée de marchandises sur le territoire nord-coréen en août ont été sanctionnés.

Selon l’agence de presse, Pyongyang ne dispose pas des moyens techniques pour lutter contre la propagation du Covid-19 qui pourrait tuer au moins 500.000 personnes en Corée du Nord.

Le 26 juillet, les autorités nord-coréennes ont signalé un premier cas suspect de Covid-19 dans le pays: une personne soupçonnée d’être infectée est arrivée illégalement à Kaesong depuis la Corée du Sud. Le patient a été placé en quarantaine stricte.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Tags:
agence Yonhap, Covid-19, Chine, Corée du Sud, frontière, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook