Asie
URL courte
Par
3319
S'abonner

Des explosions ont retenti ce samedi près d’une école à Kaboul, faisant plusieurs victimes et des blessés. Initialement évalué à une dizaine, puis à 25 environ, le bilan des morts a par la suite été révisé au ministère de l’Intérieur à au moins une quarantaine, selon Reuters. En soirée, une source a évoqué auprès de Sputnik le chiffre de 53 morts.

Les environs d’une école pour filles du quartier de Dashte Barchi, dans l’ouest de la capitale afghane, ont été ce samedi 8 mai le théâtre de plusieurs explosions.

Les déflagrations ont rétenti à 16h27, heure locale (13h57, heure de Paris). Dans un premier temps, un bilan d’une dizaine de victimes a été évoqué puis celui de 25, énoncé par le porte-parole de l'Intérieur, Tariq Arian. Une source de Spoutnik a pour sa part précisé que 27 élèves avaient été touchées. 

Reuters, se référant à une source au sein de l'Intérieur n'a pas tardé à évoquer au moins une quarantaine de victimes et des dizaines de blessés.   

Plus de 50 morts seraient à déplorer

Dans la soirée, une source au sein du ministère de la Santé du pays a déclaré à Spoutnik que le bilan des victimes s’était alourdi, atteignant 53 morts. Le nombre de blessés a été évalué à 151.

Les médias affirment qu’il y a eu trois explosions: la première due à un véhicule piégé, les deux autres résultant de frappes de roquettes.

Najiba Arian, du ministère de l’Éducation, a expliqué à l’agence de presse Reuters qu’il s’agissait d’un établissement que se partagent les filles et les garçons. Or, au moment de l’explosion c’était le moment de cours pour filles. Et d'indiquer que la plupart des blessées étaient des élèves.

La mission de l’UE en Afghanistan a déjà réagi sur Twitter à l’attaque, évoquant un attentat terroriste méprisable. 

Aucune revendication pour le moment

Dans l’immédiat, aucun groupe n’a revendiqué l’attaque. Le porte-parole des Talibans*, Zabihullah Mujahid, a nié toute implication de son mouvement dans cette action.

Pour rappel, Kaboul est en état d’alerte élevée depuis que Washington a annoncé le mois dernier ses projets de retirer l’ensemble de ses troupes déployées dans le pays avant le 11 septembre.

Organisation terroriste interdite en Russie 

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
«Commence par gagner une élection!»: passe d'armes entre Darmanin et Dupond-Moretti en Conseil des ministres
Tags:
victimes, explosion, école, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook