Caricatures

«Séparatisme islamiste»: Macron chasse sur les terres du Rassemblement national

Caricatures
URL courte
Par
131019
S'abonner

Emmanuel Macron veut combattre toute forme de «repli communautaire». Pour se faire, le Président de la République a annoncé une série de mesures visant à réduire les «influences étrangères» sur l’islam en France. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, illustre le discours du chef de l’État.

«Séparatisme islamiste»: Macron chasse sur les terres du Rassemblement national

«Dans la République, on ne doit jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République.»

Emmanuel Macron, en déplacement à Mulhouse mardi 18 février, a annoncé une série de mesures visant à réduire les «influences étrangères» sur l’islam, deuxième religion de France.

Au programme: fin de l’accueil en France d’«imams détachés» venant d’autres pays comme la Turquie ou l’Algérie, plus de transparence sur le financement des lieux de culte, ou encore la fin des enseignements en langues étrangères (dispositif ELCO).

Si pour Emmanuel Macron, il s’agit de combattre toute forme de «repli communautaire», d’autres y voient plutôt un pur calcul électoral. C’est le cas d’Antoine Léaument, responsable de la communication politique de La France insoumise, qui fustige dans un tweet cette stratégie.

«À la peine avec sa loi retraite, Macron décide de souffler dans le dos de Le Pen, elle aussi dépassée. À un mois du 1er tour des municipales, la ficelle est grosse.»

Une stratégie qui semble être assumée par l’entourage d’Emmanuel Macron: «Le Président sait que les sujets autour de l’islam, de l’immigration et de la sécurité constituent son point faible, explique un proche d’Emmanuel Macron. Il veut donc s’en saisir pour ne pas les laisser à la droite et à Marine Le Pen», explique un proche du dossier à nos confrères du Monde.

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

 

Lire aussi:

«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Tags:
La France insoumise (LFI), islam, imams, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Rassemblement national (RN), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures