Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Inauguration d'une cathédrale élevée en l'honneur de la victoire sur Napoléon

    Culture
    URL courte
    0 10

    La cathédrale élevée en l'honneur de la victoire de l'armée russe sur Napoléon en 1812 sera inaugurée ce vendredi à Lioubytino, village de la région de Veliki Novgorod (nord de la Russie).

    La cathédrale élevée en l'honneur de la victoire de l'armée russe sur Napoléon en 1812 sera inaugurée ce vendredi à Lioubytino, village de la région de Veliki Novgorod (nord de la Russie).

    Le premier office y sera célébré à 17h00, heure de Moscou, selon le père Vladimir, l'archiprêtre de l'église de l'Assomption restaurée. Les premières vigiles seront célébrées le jour de l'Assomption qui est aussi une fête paroissiale pour la cathédrale orthodoxe rénovée. Le premier office liturgique est fixé à samedi à 10 h 00.

    La cathédrale de l'Assomption fut construit à Lioubytino en 1832 sur la commande et aux frais d'un propriétaire local en l'honneur de la victoire de l'armée russe dans la Grande guerre nationale de 1812.

    L'auteur du projet est inconnu. D'après certains, ce serait l'architecte russe Vassili Stassov, mais cette hypothèse n'a pas trouvé de confirmation.

    L'architecte donna à son oeuvre un aspect inhabituel pour une église orthodoxe en préférant le style Empire. Les spécialistes appellent de tels édifices les "églises sous carillon" parce que leur clocher se trouve directement au-dessus de la couple principale.

    Pendant l'époque soviétique les autorités fermèrent l'église pour y installer un club rural, des ateliers, une forge et même en magasin d'engrais. L'intérieur fut refait à plusieurs reprises.

    Vers la fin du 20e siècle, elle était définitivement abandonnée et tombait progressivement en ruine. Les travaux de reconstruction ont commencé en 1996 par la réparation du toit. Les fonds nécessaires ont été débloqués par le budget régional. Par la suite, les travaux ont été financés par les dons des paroissiens et l'Evêché de Novgorod.

    Les murs ont été restaurés à l'extérieur et à l'intérieur. La coupole a retrouvé sa croix qui a été découverte dans un amas de gravas à proximité de l'église.

    Les charpentes en bois vieilles de deux cents ans ont été entièrement remplacées, de même que les escaliers intérieurs, les niches et le choeur. Les moulages sous la coupole ont été remis à neuf.

    Les fresques n'ont pas pu être restaurées. Sur la façade sont réapparus l'oeil qui voit tout et l'inscription : "Bénit soit celui qui vient au nom du Seigneur !"

    Reste à installer les cloches et à rétablir l'iconostase qui sera réalisé à l'instar de celui de l'Eglise consacrée à l'icône de la Sainte-Vierge de Smolensk (Saint-Pétersbourg). Les travaux ont commencé pour remettre dans l'ordre le territoire dans l'enceinte où se trouvent les tombes des princes Sviatopolk-Mirski.

    Lire aussi:

    Une Église orthodoxe locale sera-t-elle créée en Ukraine?
    Les mystères de l’histoire russe : La cathédrale Saint-Basile
    Première fête de Pâques pour la cathédrale orthodoxe russe de Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik