Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    Cinéma: Isabelle Huppert attendue au festival de Moscou

    Culture
    URL courte
    0 0 0

    La comédienne française Isabelle Huppert se rendra samedi en Russie à l'occasion de la cérémonie de clôture du 30e Festival international du film de Moscou où elle se verra décerner le prix Stanislavski, a-t-on appris auprès des organisateurs.

    MOSCOU, 27 juin - RIA Novosti. La comédienne française Isabelle Huppert se rendra samedi en Russie à l'occasion de la cérémonie de clôture du 30e Festival international du film de Moscou où elle se verra décerner le prix Stanislavski, a-t-on appris auprès des organisateurs.

    Le prix Stanislavski, qui récompense la fidélité à la méthode du metteur en scène légendaire, avait été attribué plus tôt aux comédiens Jack Nicholson, Harvey Keitel, Fanny Ardant, Meril Strip et Gérard Depardieu.

    Isabelle Huppert avait été récompensée à Moscou en 1991 pour son rôle principal dans "Madame Bovary".

    Une rétrospective de sept films d'Isabelle Huppert a été organisée dans le cadre du 30e Festival international du film de Moscou, dont "La Cérémonie" (1994), "Loulou" (1980), "Madame Bovary" (1991), "La Vie promise" (2001), "L'Inondation" (1994), "Sauve qui peut (la vie)" (1979) et "Les Soeurs fâchées" (2004).

    A Moscou, l'actrice visitera également l'exposition de photos qui lui est entièrement consacrée et qui s'est ouverte il y a quelques jours dans la salle du Manège. Baptisée "Isabelle Huppert: la femme aux portraits", cette exposition présente une centaine de clichés et portraits vidéo signés Henri Cartier-Bresson, Jürgen Teller ou encore Robert Wilson.

    Isabelle Huppert, qui a tourné dans une soixantaine de films, a décroché plus d'une récompense internationale, dont le César de la meilleure actrice ("La Cérémonie", 1996), deux prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes ("Violette Nozière", 1978, et "La Pianiste", 2001) et trois récompenses au Festival de Venise ("Une Affaire de femme", 1988, "La Cérémonie", 1995, et "Gabrielle", 2005).

    Lire aussi:

    Festival de Cannes: le nouveau Zviaguintsev et tout ce qu'il ne faudra pas rater
    De Catherine II à Victoria: ces femmes-monarques qui partent en guerre
    Cérémonie de clôture du festival Tour Spasskaïa à Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik